Insécurité au Burkina: la chronique du député Lomboza Koné

Député à l’Assemblée nationale, Lomboza Maxime Koné a dédicacé, le jeudi 3 septembre 2020, à Ouagadougou, son tout-premier livre intitulé « Chronique sécuritaire 2019 au Burkina Faso ». L’ouvrage fait la nomenclature des attaques terroristes au Burkina en proposant des pistes de réflexions.

L’univers de la production livresque au Burkina vient d’enregistrer un nouvel auteur. Il s’agit du député Lomboza Maxime Koné, auteur de son premier ouvrage intitulé : « Chronique sécuritaire 2019 au Burkina Faso ». La dédicace de l’œuvre est intervenue, le jeudi 3 septembre 2020 à Ouagadougou, au sein du Parlement. Dans la présentation de l’ouvrage, son préfacier, le colonel-major Théodore Naba Palé, secrétaire général de la défense nationale, a écrit que le livre est une tentative de regroupement annuel des dates-clés qui rendent compte des faits liés à la nouvelle donne sécuritaire nationale.
Le document retrace, en effet, les attaques terroristes perpétrées sur le territoire national avec à la clé des pistes de solutions plausibles. « La démarche de l’auteur est accompagnée d’une esquisse d’analyse de la situation », a ajouté le colonel-major Théodore Naba Palé. Il a souligné qu’il est établi que face aux nombreuses attaques auxquelles le Burkina est confronté, plusieurs actions sont menées en vue de la recherche de solutions. Et le combat contre l’hydre terroriste, a insisté l’officier supérieur de l’armée, ne doit pas être exclusivement l’apanage des Forces de défense et de sécurité (FDS). C’est pourquoi, il a salué « l’effort inestimable » de l’auteur pour ses pistes de réflexions sur la recherche de la stabilité du pays. « Si nous voulons créer des conditions idéales de paix, de sécurité pour le développement économique et social du Burkina, il est indispensable que les questions de sécurité soient vulgarisées. C’est dans ce sens que je l’ai accompagné dans la réalisation du livre », a soutenu le préfacier de l’ouvrage, Théodore Naba Palé. Pour l’écrivain, son livre se veut être sa modeste contribution aux différentes réflexions menées sur les questions de sécurité en vue d’offrir des informations au chercheur qui s’intéressent aux problèmes sécuritaires. « J’ai voulu particulièrement donner un prisme endogène à la réflexion qui est faite sur mon pays et interpeller tous les acteurs à la nécessité de faire front commun au-delà de nos appartenances politiques, religieuses et ethniques pour que le pays soit sauvé », a confié Maxime Koné.
La promotion de l’état de droit et de la bonne gouvernance en relation avec la lutte contre l’insécurité, a-t-il signifié, est aussi décryptée dans l’ouvrage.
Le 3e vice-président de l’Assemblé nationale, Issaka Congo, représentant le parrain, le chef du Parlement, Alassane Bala Sakandé, a salué la « riche production » de l’œuvre du député. Ce, au regard de l’actualité de sa thématique.
Il a formulé, du reste, les vœux que le nouvel écrivain, issu des rangs de la Représentation nationale soit prolifique et offre à la Nation sa part contributive à la construction du pays. « Je suis convaincu que l’œuvre connaîtra un succès », s’est-il persuadé. Elle est vendue à 5 000 F CFA et sera disponibilisée dans les librairies de la place.

Soumaïla BONKOUNGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.