Promotion du civisme en milieu scolaire : Les « élèves ambassadeurs » outillés

Les participants ont été encouragés à être des canaux de sensibilisation au civisme auprès de leurs camarades.

Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique organise une session de formation au profit des élèves ambassadeurs du civisme, les 3 et 4 septembre 2020 à Ouagadougou.

Au Burkina Faso, l’actualité nationale est caractérisée par une recrudescence des actes d’incivisme. Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique qui a fait le constat multiplie les initiatives afin de venir à bout du phénomène qui touche presque tous les secteurs de la vie de la Nation et en particulier le milieu scolaire. A cet effet, elle organise une session de formation au profit des élèves ambassadeurs du civisme, les 3 et 4 septembre 2020, à Ouagadougou.

Pour le directeur de cabinet du ministre en charge de la promotion civique, Kader Sérémé, la notion d’élèves-ambassadeurs du civisme est née lors de la dernière édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC). Elle est, selon ses explications, partie du constat que l’école, censée contribuer à la socialisation de l’enfant et à sa réussite professionnelle, est en proie à de nombreux actes d’incivisme. « Le ministère des Droits humains a donc décidé de faire des élèves, la principale cible de ses activités afin qu’ils soient eux-mêmes les principaux instruments de promotion du civisme dans leur milieu.

Le directeur de cabinet du ministre en charge de la promotion civique, Kader Sérémé : « Les valeurs morales et civiques sont ce qu’il y a de plus important chez l’homme ».

Et c’est de là qu’est né le concept d’élèves-ambassadeurs du civisme qui sont en effet les lauréats des jeux concours sur le civisme, organisés dans les différents établissements au cours de la SENAC dernière », a noté M. Sérémé. Il a ajouté que ces ambassadeurs, qui sont au nombre de 42, ont été regroupés et investis d’une mission qui est d’être des porte-flambeaux des valeurs de civisme et de citoyenneté auprès de leurs camarades. Et c’est en vue de mieux les accompagner dans l’accomplissement de cette tâche que cette formation est organisée afin de leur donner les rudiments nécessaires pour sensibiliser leurs camarades au civisme, a-t-il signifié.

« Au cours de cette formation, nous allons parcourir avec les élèves les valeurs sociales et les symboles qui fondent notre Faso à savoir notre hymne national, notre drapeau, etc. Nous allons décrypter les messages que véhiculent ces symboles et montrer comment chaque citoyen doit se comporter », a détaillé la directrice générale de la promotion civique Adjaratou Zongo.

En outre, a-t-elle relevé, cette session sera le cadre pour le ministère d’analyser de façon « profonde » avec les participants, le rôle qu’est le leur en tant qu’ambassadeurs du civisme dans leurs établissements. Par ailleurs, en vue de permettre à cette activité d’avoir un plus grand impact, certains encadreurs ont été associés à la formation. L’objectif étant, foi de Mme Zongo, de faire du milieu scolaire, un terreau fertile à l’implémentation des valeurs civiques et citoyennes.

Nadège YAMEOGO
Adnan SIDIBE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.