Propriété intellectuelle en Afrique : un guide pour protéger l’innovation

Le directeur du Cabinet Afric-Propi-Conseils, d’assistance en propriété intellectuelle, Mathieu Hien, a dédicacé, le vendredi 4 septembre 2020, à Ouagadougou, la première édition de son ouvrage d’une centaine de pages intitulé : « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation ».

Les Etats membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) disposent désormais d’un document de référence pour protéger leurs innovations en vue de développer leurs économies. Il s’agit de l’ouvrage écrit par le directeur du Cabinet Afric-Propi-Conseils, d’assistance en propriété intellectuelle, Mathieu Hien, intitulé : « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation ». Cette œuvre d’une centaine de pages, qui est à sa première édition, dépeint les mécanismes juridiques de protection, de valorisation et de défense des droits de propriété intellectuelle au sein de l’OAPI. Pour vulgariser les fruits de ses recherches sur la question, l’auteur, mandataire agréé auprès de l’OAPI, a dédicacé son livre, le vendredi 4 septembre 2020, à Ouagadougou. La cérémonie officielle de dédicace a été présidée par le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, devant des représentants de l’OAPI, de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (ME-BF), etc.

De la propriété industrielle à celle intellectuelle

Pour le présentateur de l’œuvre, Pr Issaka Salia, ce guide donne du poids aux opérateurs économiques dans leur aventure de développement de l’économie et à la communauté internationale. Ceux-ci, a-t-il soutenu, doivent savoir qu’ils sont sur le chemin le plus sûr qui permet d’aboutir à des résultats tangibles et irréfutables en matière de propriété intellectuelle. Selon lui, l’ouvrage de Mathieu Hien présente la propriété intellectuelle dans l’espace OAPI à partir de l’Accord de Libreville (Gabon) du 13 septembre 1962 à celui de Bangui (Centrafrique) du 24 février 1999 permettant de passer du terme propriété industrielle à celui de propriété intellectuelle.

« J’estime que c’est un ouvrage très complet, efficace et utile. Je le recommande à nos opérateurs économiques, nos chercheurs et à tous ceux qui s’intéressent à la propriété intellectuelle », a-t-il déclaré. Le ministre Harouna Kaboré a indiqué que le document va offrir des rudiments pour comprendre l’importance de l’innovation. « Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat accompagne les entreprises privées pour que la question de l’innovation soit au centre de leurs politiques de développement », a-t-il laissé entendre. Le directeur général de la CCI-BF, Issaka Kargougou, a rappelé qu’il y a plus de 100 mille entreprises répertoriées dans le fichier de sa structure qui produisent des biens et services mais peu d’entre elles protègent leur nom et leurs inventions. « C’est pourquoi devant l’intérêt de pouvoir éviter les conflits et le désastre économique, il est important de prendre des précautions pour protéger ses marques, ses droits et ses innovations », a-t-il conseillé. La CCI-BF a donné l’exemple, foi de Issaka Kargougou, par ailleurs, signataire de l’avant-propos du livre, en protégeant son nom et son sigle à l’OAPI avec l’aide de Mathieu Hien.

La conséquence, à l’entendre, est que dans les 17 pays membres de l’Organisation, personne ne peut utiliser le nom « Chambre de commerce » sans l’accord de la CCI-BF. Quant à l’auteur de l’ouvrage, il a affirmé que la question de l’invention et de l’innovation est transversale. A l’en croire, il s’agit de montrer les pistes, les démarches ou les administrations auxquelles l’on peut s’adresser pour protéger et valoriser l’innovation.

Le « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation » a été préfacé par le directeur général de l’OAPI, Dr Dénis L. Bohoussou et coûte 10 000 F CFA prix promotionnel et 12 000 F CFA bientôt dans les librairies Mercury, Jeunesse d’Afrique et Presses universitaires.

– Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.