Sotigui awards 2020 : les femmes du 7e art à l’honneur

L’Académie des Sotigui, en partenariat avec le FESPACO, a organisé une conférence de presse sur la cinquième édition de récompense des acteurs du cinéma africain et de sa diaspora, le samedi 5 septembre 2020, à Ouagadougou.

La cinquième édition des Sotigui awards aura lieu, du 12 au 14 novembre 2020, sous le thème : « Culture de la paix : Quelles contributions des femmes du cinéma et de l’audiovisuel » ? Organisé en collaboration avec le FESPACO, l’événement vise à reconnaître les mérites des acteurs-comédiens du cinéma africain et de sa diaspora.
A l’occasion de ce cinquième rendez-vous, les initiateurs de la cérémonie de récompense ont échangé, le samedi 5 septembre 2020 à Ouagadougou, avec les hommes et femmes de médias. Selon le président de l’Académie des Sotigui, Kévin Moné, les femmes du 7e art continuent d’apporter leur pierre à l’édifice malgré les attaques terroristes, la crise de la COVID-19 et toutes les formes de violence. L’Académie des Sotigui a pour but, a-t-il rappelé, de contribuer à la reconnaissance et à la valorisation du métier d’acteurs-comédiens du cinéma d’Afrique. Il a fait savoir, en outre, que seize catégories ont été retenues. Il a cité, entre autres, le Sotigui d’or, le Sotigui de meilleur acteur de l’Afrique australe, le Sotigui du public africain, le Sotigui de la meilleure interprétation féminine burkinabè, etc. M. Moné a indiqué, par ailleurs, que la résilience qui caractérise cette édition représente la première innovation.

« A cela, nous pouvons ajouter l’ouverture du Sotigui du public quasiment à toutes les catégories dorénavant appelé Sotigui du public africain, la fixation d’une contribution de participation à la cérémonie de récompense à vingt mille (20 000) FCFA, l’organisation d’un after Sotigui avec nos vedettes de cinéma », a-t-il déclaré. Quant au commissaire chargé de la sélection, Akouabou Adianaga, il a expliqué que le mode de nomination des acteurs-comédiens repose sur la crédibilité de l’acteur dans le rôle interprété, sur sa capacité de conversation et la qualité de son jeu à l’écran. A la question de savoir si la contribution des 20 000 F CFA est “un prix étudié”, le commissaire chargé des relations extérieures, Gustave Sorgho, a répondu qu’au regard du contexte de la COVID-19, le montant est “acceptable”.

Cynthia Elodie KAFANDO
(Collaboratrice)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.