Forces armées nationales : onze officiers spécialisés prêts à servir

L’Académie militaire Georges-Namoano de Pô a organisé, le mardi 15 septembre 2020 à Ouagadougou, la cérémonie de sortie officielle de la 10e promotion des élèves officiers spécialisés dans plusieurs domaines.

Les capacités des Forces armées nationales (FAN) se renforcent de sang neuf. En effet, onze élèves officiers spécialistes, issues de l’Académie militaire Georges-Namoano de Pô, ont été jugés aptes à porter les épaulettes de sous-lieutenant et à intégrer les rangs de l’armée, après neuf mois de formation. Ils ont effectué leur sortie officielle, le mardi 15 septembre 2020 dans l’enceinte du camp militaire Guillaume-Ouédraogo de Ouagadougou, en présence de la haute hiérarchie militaire. Cette cuvée de la 10e promotion qui a eu pour parrain l’ancien président du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo, s’est spécialisé dans plusieurs domaines, selon le commandant de l’Académie de Pô, le lieutenant-colonel, Yves Bamouni. Il s’agit de six médecins, d’un ingénieur en informatique, d’un ingénieur en télécommunication, d’un ingénieur géomètre, d’un ingénieur en électricité et d’un gestionnaire en ressources humaines.

En termes d’aptitude, a-t-il indiqué, ces stagiaires sont désormais outillés sur les connaissances générales sur le groupe d’infanterie, la mise en œuvre du GPS et le calcul de coordonnées sur cartes, le tir des armes, la familiarisation avec les armes collectives lourdes et le sauvetage au combat, niveau 1. « Ces élèves ont acquis les connaissances nécessaires pour tenir leurs emplois au sein des forces armées nationales. Ils ont appris à s’approprier les rudiments du métier des armes et les contraintes de la vie d’officier », a confié le chef d’état-major général des armées, le général de brigade, Moïse Miningou. Dans un contexte difficile marqué par les attaques terroristes, il a fait savoir que l’engagement de ces soldats du rang est vivement attendu. Le général Miningou leur a ensuite prodigué des conseils tout en leur rappelant les vertus cardinales de l’armée que sont l’honneur, la dignité, le don de soi et l’humilité. « Soyez aussi des officiers compétents et ingénieux dans l’intérêt du peuple burkinabè », a-t-il lancé.

Pour le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Moumina Chériff Sy, les nouveaux promus viendront renforcer les capacités opérationnelles des forces armées nationales qui font face aux défis du moment. « Nous sommes certains qu’ils seront des officiers de renom », a-t-il laissé entendre. Par la voix de leur délégué, Odilon Zongo, les nouveaux sous-officiers ont reconnu les grands défis qui les attendent sur le terrain. Forts de cela, ils se sont engagés à soutenir les actions déjà menées dans l’intérêt de la nation. « L’enjeu demeurera toujours grand ; à nous de défendre courageusement le drapeau du Burkina Faso», a-t-il confié.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.