Fabrication de panneaux solaires : Faso Energy, la première usine au Burkina

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a officiellement inauguré, le mardi 22 septembre 2020, à la zone industrielle de Kossodo, la première usine de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques (pv), d’un coût de plus de 3 milliards F CFA et d’une capacité de production de 200 pv par jour.

Le Burkina Faso a sa première unité industrielle de fabrication de panneaux solaires photovoltaïques, dénommée Faso Energy. Selon ses responsables, elle a coûté plus de
3 milliards F CFA avec une valeur ajoutée prévisionnelle de plus de
7 milliards F CFA. Ayant une capacité de production de 30 mégawatts-crête (mwc) par an, elle devrait produire 200 panneaux photovoltaïques par jour de 260 watts (w) à 330 w, suivant les normes internationales avec une garantie de produit de 12 ans et de performance de 25 ans. L’unité industrielle a été officiellement inaugurée, le mardi 22 septembre 2020, à la zone industrielle de Kossodo par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré en présence des membres du gouvernement, des partenaires de la société et des populations riveraines. Pour le directeur général de Faso Energy, Jérémie Zmuda, l’entreprise a commencé à produire depuis le début de l’année 2020 avec 50 employés.
« Nous comptons satisfaire les demandes burkinabè et celles de la sous-région », a-t-il déclaré.

170 emplois directs à créer

A l’entendre, Faso Energy répond au souci du secteur privé de transformer structurellement l’économie burkinabè, avec à la clé la création de 170 emplois directs et plus de 2 000 emplois indirects. Il a salué le gouvernement pour les exonérations fiscales sur six ans de près d’un milliard F CFA au profit de l’industrie afin de réduire ses charges d’exploitation. Solution nationale aux problèmes énergétiques, Faso Energy, aux dires de Jérémie Zmuda, va mettre en place une chaîne de recyclage des déchets photovoltaïques pour la protection de l’environnement. Le parrain de la cérémonie, le ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, a dit être comblé par la création de Faso Energy qui est devenue une réalité sous l’impulsion du président du Faso. Il a loué l’engagement du promoteur, Moussa Kouanda, qui a « réveillé », à son avis, un secteur qui balbutiait.
Il a, en outre, annoncé la construction prochaine de 16 centrales solaires de plus de 250 Mégawatts (MW) qui vont augmenter l’offre énergétique.

Il a également assuré que, les mois à venir vont enregistrer près de 250 milliards F CFA d’investissements dans le solaire au bénéfice des industries nationales. Le président de la cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, traduisant le discours officiel d’ouverture du Premier ministre, a rappelé la sous-exploitation du secteur des énergies renouvelables. Faso Energy, a rapporté le ministre Kaboré, va réduire le gap énergétique et rendre moins dépendant le Burkina Faso en matière d’énergie. Le chef du gouvernement, après avoir visité l’entreprise industrielle, a confié que tous les équipements « ultramodernes » ont bénéficié du code de l’investissement.

« Nous souhaitons tout simplement que ceux qui ont été à l’origine de ce projet fassent en sorte qu’au niveau de la gestion, il y ait la qualité qui pérennise l’investissement. Au-delà, je suis émerveillé par les équipements de pointe qui permettent de fabriquer des panneaux solaires au Burkina Faso », a-t-il laissé entendre. A ses dires, cette réalisation répond aux préoccupations du chef de l’Etat qui sont l’obtention d’une production énergétique sécurisée et l’utilisation des ressources renouvelables pour un développement durable.

« Nous allons pouvoir offrir à nos concitoyens, l’énergie à bas prix et leur permettre de contribuer au développement socioéconomique du Burkina », a-t-il affirmé. Il a reconnu les efforts du promoteur et des ministères en charge de l’énergie et du commerce, de mettre en conformité la vision présidentielle et les soucis des populations dans le domaine énergétique. Le Premier ministre a, aussi, insisté sur le fait que des dispositions vont être prises pour réprimer la fraude concernant l’importation de panneaux solaires de qualité reprochable pour rendre viable Faso Energy.

Boukary BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.