Transport routier : la modernisation des postes de péage en vue

L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 23 septembre 2020, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs dossiers étaient sur la table du gouvernement.

Le gouvernement veut adapter le Schéma- directeur de l’aménagement du Grand Ouaga qui date de 1999 en réalité. Le dossier était sur la table de l’exécutif, lors du Conseil des ministres du mercredi 23 septembre 2020. Pour le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, une étude de révision de ce schéma s’impose avec une projection de 5 millions d’habitants en 2025. A l’entendre, il s’agit donc d’avoir une organisation polycentrique, qui va se faire sur 12 points à savoir des zones d’urbanisation future, une technopôle, deux pôles d’activités économiques, trois pôles industriels à Tanghin-Dassouri, Koubri et Kossodo, deux produits agropastoraux à Koubri et Loumbila, un club sportif à Komsilga, des zones naturelles et agricoles, des zones de réhabilitation et de densification. « Il s’agira des anciens quartiers de Ouagadougou, des zones d’éco cultures, des abords des barrages de Ouagadougou et des zones de sécurité et de défense parce que les camps militaires sont en projet d’être sortis de la ville », a-t-il précisé.

Le gouvernement a aussi adopté un décret portant autorisation de rectificatif du Code de coopération signé entre le Burkina Faso et la République de Turquie. Quatre accords, a relevé le ministre de la Communication, ont été signés en octobre 2019 à Ouagadougou dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de la médecine et du tourisme.
Pour le ministre Dandjinou, deux communications orales ont aussi été faites au conseil. Ainsi, a-t-il noté, la ministre de la Santé a fait le point des résultats du Forum national sur la COVID-19, tenu le mardi 22 septembre 2020 à Ouagadougou, avec deux points fondamentaux.

Il a cité le rappel du respect des mesures-barrières et le financement des plans régionaux qui doivent être « impérativement » accélérés. « Au titre de la solidarité de la lutte contre la COVID-19 et à la date du 22 septembre 2020, nous avons reçu comme don en espèces au niveau du Trésor 2 990 266 534 F CFA », a précisé le Porte-parole du gouvernement. Il a poursuivi que la deuxième communication orale est relative au lancement des travaux de modernisation de trois péages routiers du Burkina Faso, le 29 septembre 2020 à Dédougou. A l’entrée de Bobo-Dioulasso, a laissé entendre M. Dandjinou, il s’agira d’un poste de péage de neuf voies. Les deux autres qui seront construits dans ce premier lot concernent Tintilou à la sortie de Ouagadougou (13 voies d’accès RN1) et Pouytenga à la sortie de Fada (13 voies d’accès). Sur les questions d’actualité, M. Dandjinou a fait savoir que concernant la destruction d’une mosquée dans le quartier Panzanni à Ouagadougou, le ministre en charge des cultes a pris en charge la situation.

« Le gouvernement insiste pour que la lumière soit faite sur la réalité juridique de cette question », a-t-il soutenu, avant d’appeler les acteurs au calme et à la retenue.

Jean-Marie TOE
Alimatou COMPAORE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.