La voie du développement de la Chine : Une bonne inspiration pour le pays des Hommes intègres

Il y a 71 ans, jour pour jour, le Président Mao Zedong a annoncé solennellement la fondation de la République populaire de Chine. Forte d’une histoire de plus de 5000 ans, la Chine s’est enfin libérée des chaines d’une période d’agression, d’occupation et d’oppression longue de plus d’un siècle. Elle est entrée, la tête haute, dans sa nouvelle ère. 71 ans durant, le Parti communiste chinois (PCC), en dirigeant le peuple chinois multiethnique, a frayé une voie de développement et de modernisation propre à la Chine, le socialisme à la chinoise, et œuvré à de grandes réalisations mondialement connues et reconnues.

Au cours de ces 71 années écoulées, la Chine est passée de pays agricole, pauvre et faible à 2e puissance économique mondiale. En 1952, le Produit intérieur brut (PIB) de la Chine n’était que de 67,9 milliards de yuans et celui par habitant était seulement de 119 yuans. En 1986, ce PIB a dépassé 1000 milliards de yuans, et 10 000 milliards de yuans en 2000. L’année dernière, ce chiffre a atteint 99 000 milliards de yuans, soit 14 400 milliards de dollars américains. Quant au PIB par habitant, il a atteint 10 276 dollars américains en 2019. La valeur ajoutée industrielle de la Chine est passée de 12 milliards de yuans en 1952 à plus de 30 000 milliards de yuans en 2018, soit un taux de croissance annuel moyen de 11%.

Selon les données de la Banque mondiale en 2010, la valeur ajoutée manufacturière de la Chine a dépassé celle des États-Unis, faisant d’elle le plus grand pays industriel du monde. En 2018, la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière chinoise représentait plus de 28% de la part mondiale, constituant pour le monde un moteur important de la croissance industrielle. Après 71 ans de durs labeurs pour son développement, la Chine est parvenue à être le seul pays au monde dont toutes les catégories industrielles sont présentes dans la classification industrielle de l’ONU. Parmi les plus de 500 produits industriels principaux du monde, la Chine se hisse au premier rang mondial dans la production de plus de 220.

Pendant ces 71 ans, le Parti communiste chinois (PCC), fidèle à son objectif de servir le peuple de tout cœur, n’a jamais dérogé à sa mission de guider le peuple vers une vie meilleure. En 1949, l’espérance de vie moyenne de la population chinoise n’était que de 35 ans. En 2019, elle est passée à 77,3 ans. Le taux de mortalité infantile, quant à lui, est passé de 200 ‰ au début de la fondation du pays à 5,6 ‰ en 2019. Le niveau de santé de la population chinoise est en général plus élevé que le niveau moyen des pays à revenu intermédiaire supérieur.

En 1978, le taux de pauvreté en Chine était de 97,5% avec 770 millions de pauvres en milieu rural. En fin 2019, ce taux de pauvreté est de 0,6% avec 5,51 millions de personnes pauvres. 2020 marque l’année d’accomplissement de l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance. À la fin de cette année, ces quelques millions de chinois sortiront tous de la pauvreté, selon les normes actuelles de la Chine. Le problème de la pauvreté absolue du pays sera résolu, et les aspirations du peuple chinois depuis des milliers d’années pour “l’aisance moyenne” seront enfin réalisées. Un moment historique pour toute la Chine et le monde entier.

Depuis 71 ans, la Chine a toujours adhéré à la voie du développement pacifique et joué le rôle d’un grand pays responsable dans le monde. De la proposition des cinq principes de la coexistence pacifique dans les années 50 au lancement de l’initiative de la construction d’une communauté de destin pour l’humanité en 2013, la Chine a toujours agi en bâtisseur de la paix mondiale, en contributeur au développement dans le monde, en défenseur de l’ordre international et en fournisseur des biens publics au monde.

La Chine, en pratiquant sans faille le multilatéralisme, a activement participé à la réforme et à l’édification du système de la gouvernance mondiale, préservé fermement le système international centré sur l’ONU et s’est efforcée de promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Elle prend également activement part aux opérations de maintien de la paix de l’ONU auxquelles elle est le 2e plus grand contributeur au budget ainsi que celui du fonctionnement de l’ONU.

Au cours des 30 dernières années, l’armée chinoise a participé à 25 opérations de maintien de la paix de l’ONU et a déployé un total de 40 000 officiers et soldats, apportant ainsi une importante contribution à la paix dans le monde. Face à la récente épidémie de la COVID-19, la Chine a tenu ferme au concept d’une communauté de destin pour l’humanité en se battant aux côtés des pays du monde entier pour surmonter cette épreuve. Malgré la lourde pression qui pesait sur elle pour la prévention et le contrôle de l’épidémie à l’intérieur de son territoire, la Chine a envoyé 34 missions d’experts médicaux dans 32 pays dont le Burkina Faso ; octroyé 32 lots de matériel médical à 150 pays et 4 organisations internationales en guise d’assistance contre l’épidémie ; exporté et fait don de matériel médical à plus de 200 pays et régions. Toutes ces actions n’avaient qu’un seul but : sauver autant que possible des vies, chose qui a été faite.

De la pauvreté et la faiblesse au début de sa fondation à la prospérité au bout de 71 ans, la Chine a remporté de grandes victoires en maintenant et perfectionnant le régime du socialisme à la chinoise. En se référant aux conditions réelles et actuelles du pays, la Chine a atteint un résultat important celui d’avoir trouvé sa propre voie de développement. La motivation spirituelle de cette grande transformation vient du caractère des communistes chinois à toujours adapter leurs théories avec le temps, ainsi que de la mission et la responsabilité de pratiquer le concept de la primauté du peuple. Dans le passé, la Chine, sans craindre l’oppression et le blocus des forces extérieures, a compté sur le peuple, persisté sur la voie du développement pacifique et a ouvert une voie du renouveau aux caractéristiques chinoises.

La Chine d’aujourd’hui, avec des armes idéologiques plus avancées et une base matérielle plus solide, est en mesure de mieux coopérer avec tous les autres pays du monde pour un bénéfice mutuel et gagnant-gagnant. Elle est plus que jamais disponible et capable de travailler avec tous les pays pour relever des défis du moment dont l’épidémie et la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Cela lui permettra de partager et d’offrir plus de forces, de sagesse et de propositions au monde entier.
L’année de célébration du 71e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine coïncide avec celle du 60e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso et celle du deuxième anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre nos deux pays.

Pendant plus de deux ans, la Chine, toujours attachée au principe du bénéfice mutuel et de coopération gagnant-gagnant, a étroitement coopéré avec la partie burkinabè dans le but de contribuer au développement socio-économique du Burkina Faso. De nombreux projets concrets, parmi lesquels la construction de 100 nouvelles écoles primaires ; des Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) ; des forages en milieu rural, ont été réalisés au bénéfice direct de la population. L’exécution du projet « Smart Burkina » et celle de renforcement du système d’Adduction en eau potable (AEP) dans quatre villes du Burkina Faso ont tous connu un progrès significatif. Pour ce qui est de la construction du CHU de Bobo-Dioulasso, la partie chinoise est déjà prête pour entamer les travaux.

Se basant sur les préoccupations les plus urgentes du Burkina Faso, la Chine a offert à l’Etat burkinabè plus de 5000 tonnes de riz comme aide alimentaire et un don en devises d’un montant d’un million de dollars US à titre d’aide humanitaire d’urgence. Au niveau bilatéral et du G5 Sahel, la Chine a aussi soutenu le Burkina dans le renforcement de ses capacités de défense et de sécurité. Depuis l’apparition de la COVID-19, les deux pays ont veillé l’un sur l’autre, se sont soutenus mutuellement pour relever ensemble les difficultés communes, ce qui a rendu l’amitié entre les deux peuples plus solide et témoigné davantage du dynamisme de la communauté de destin Chine-Afrique.

La relation sino-burkinabè est stratégique, avec la Chine comme partenaire fiable pour le Burkina Faso dans sa quête du développement endogène et inclusif. La relation sino-burkinabè est mutuellement bénéfique, étant donné que les deux pays se soutiennent sur la scène internationale et mènent une coopération gagnant-gagnant sur le plan socio-économique. La relation sino-burkinabè est marquée par une pérennité, qui réside dans la transformation du potentiel de développement du Burkina Faso en une dynamique durable de croissance.

En un laps de temps, l’amitié sino-burkinabè a été déjà profondément enracinée dans les cœurs des deux peuples, et la coopération entre les deux pays est fortement prometteuse. En conjuguant leurs efforts et en partageant la même volonté de cheminer vers le développement et l’amélioration des conditions de vie de leurs peuples, la Chine et le Burkina Faso ouvriront certainement de plus grands espaces favorables à la communauté de destin Chine-Afrique.

LI Jian, Ambassadeur de la République populaire
de Chine au Burkina Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.