Maîtrise d’ouvrage publique de l’Est : Des acteurs accordent leurs violons sur le suivi des chantiers

La session 2020 de la Maitrise d’ouvrage publique (CLUSTER MOP) de la région de l’Est s’est tenue, le jeudi 24 septembre 2020, à Fada N’Gourma. Elle a porté sur le suivi des travaux, la gestion et l’entretien des infrastructures.

Depuis 2017, se tient, chaque année, une session de la Maîtrise d’ouvrage publique (CLOSTER MOP) dans la région de l’Est. L’édition 2020 de ce cadre informel d’échanges et de partage d’expériences pour une bonne gestion des ouvrages publics a eu lieu, le jeudi 24 septembre 2020, à Fada N’Gourma. Elle a regroupé au total 75 participants repartis sur cinq sites en raison de la pandémie de COVID-19.

Le suivi des travaux, la gestion et l’entretien des infrastructures communales et régionales sont les principales thématiques qui ont constitué le menu des travaux. Au cours de la session, les participants, venus des 27 communes de la région, ont passé en revue les difficultés qui entravent la réalisation et le suivi des chantiers. Ce sont, notamment, l’insuffisance des ressources humaines de qualité au niveau des collectivités territoriales, la faible implication des autorités communales et des populations locales dans le processus et les retards dans la préparation des documents programmatiques, dont le budget et le plan de passation des marchés.

Le haut-commissaire du Gourma, Jean Yves Béré, a souhaité que d’autres projets et programmes se joignent à l’initiative.

Face à cette kyrielle d’obstacles, les acteurs ont adopté plusieurs recommandations. Il s’agit, entre autres, de la nécessité d’approuver les budgets en même temps que les plans de passation des marchés, de recruter des techniciens, de renforcer les compétences des ressources humaines et de sécuriser les sites à travers les procès-verbaux de cession et de bornage avant le démarrage des travaux. Pour le représentant des Partenaires techniques et financiers (PTF), Gilbert Nakoulma, par ailleurs chef d’antenne du FICOD à l’Est, le suivi des infrastructures est une phase très importante dans la Maîtrise d’ouvrage publique. Car, a-t-il expliqué, lorsque le chantier est bien suivi, il va de soi que l’on réalise une infrastructure de qualité.

La session 2020 de la MOP a été financée, conjointement, par le Programme décentralisation et développement communal (PDDC), le Fonds d’investissement pour les collectivités décentralisées (FICOD) et le Projet de sécurité alimentaire dans l’Est du Burkina (PSAE) et appuyée, techniquement, par le programme Décentralisation et participation citoyenne (DEPAC) et la Convention intercommunale pour le développement des communes de l’Est (CIDCE). Le haut-commissaire du Gourma, Jean Yves Béré, représentant du gouverneur de l’Est, a traduit sa reconnaissance aux coopérations allemande, française et suisse pour « ce bel exemple de synergie d’actions ». Il a souhaité que cela inspire d’autres projets et programmes afin qu’ils se joignent à l’initiative, les années à venir.

Joanny SOW
Aboubacar LALLOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.