Aménagements de pistes rurales: Onze régions concernées par la phase II

Le ministère des Infrastructures a lancé officiellement, le vendredi 2 octobre 2020 à Laye dans la région du Plateau central, les travaux d’aménagement d’environ 1000 km de pistes rurales dans onze régions du Burkina Faso.

Le programme présidentiel relatif à l’aménagement de 5000 km de pistes rurales dans les 13 régions du Burkina Faso se poursuit comme prévu. En effet, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, représentant le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a lancé officiellement, les travaux d’aménagement des pistes rurales phase II d’environ 1000 km, le vendredi 2 octobre 2020 à Laye dans la région du Plateau central. Selon le ministre Sawadogo, grâce à ce projet d’aménagement, le tronçon entre Laye, Boulala et Sapéo, long d’environ 10 km, impraticable, va être restauré. De l’avis de Siméon Sawadogo, ce projet va permettre de renforcer la desserte rurale à travers une bonne structuration du réseau des pistes rurales, de désenclaver les zones à forte potentialité agro-sylvo-pastorale et touristiques. Il va également permettre, a-t-il, poursuivi, de faciliter l’accès aux centres socioéconomiques de base et de favoriser les échanges entre les villages. Une idée partagée par le représentant des bénéficiaires, Elie Kabré, qui a affirmé que la réalisation des pistes rurales dans sa commune va permettre de desservir les villages enclavés, surtout en période des pluies. Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougma, les 1000 km de pistes à réaliser sont de type B dont la largeur de l’emprise est de 15 m, la largeur de la plateforme de 7 m et la largeur roulable de 5 m. Il a souligné que le projet comprend des travaux de terrassement, de constructions d’ouvrages hydrauliques (dalots, radiers…), de signalisations verticales, de construction de forages à grand diamètre. Le projet a également prévu, a-t-il ajouté, la réalisation d’autres travaux connexes tels que la construction de salles de classe, de Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), de murs de clôture… et la plantation de 33 900 arbres. Dans le bilan du programme présidentiel de 5000 km de pistes rurales dressé par le ministre des Infrastructures, il a indiqué que sur la période 2016-2020, les travaux ont concerné un linéaire de 3983,15 km pour un coût d’investissement total de 103 861 762 000 F CFA.

Un linéaire de 3983,15 km réalisé

Eric Bougma a souligné que son département a pu réaliser durant cette période, 1375 km de pistes rurales dans les 13 régions lors de la première phase, 472 km de pistes rurales dans dix régions, 117,95 km de pistes rurales dans le cadre du Programme d’urgence du Sahel (PUS), 219 km de pistes rurales dans le cadre des projets de bitumage. Il a ajouté que le programme a permis de réaliser 139 km de pistes rurales et 108 km par la méthode Haute intensité de la main d’œuvre (HIMO). Le ministre des Infrastructures a indiqué qu’en plus des pistes rurales aménagées, le projet a permis également de réaliser des travaux connexes. Il s’agit de 233 forages, de 69 salles de classe, de 11 bâtiments de CSPS, de l’équipement d’une gendarmerie en motos, de la construction d’une maison de Femme et de 33 660 emplois créés. Il a fait savoir que cette année, le ministère prévoit réaliser trois projets que sont l’aménagement de 1018 km de pistes rurales dans les onze régions, de 90 km de pistes rurales dans deux régions et 444,5 km dans neuf régions du Burkina Faso. En rappel, le projet est financé sur le budget de l’Etat, gestion 2020 et a un coût de 28 437 684 702
de F FCA pour les travaux d’aménagement et 2 970 592 425 F FCA pour le suivi-contrôle. Son délai d’exécution varie entre 6 et 10 mois. « Toutes les dispositions ont été prises pour que ces travaux se déroulent bien. », a rassuré le ministre Eric Bougma.

Micheline OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.