Journée de reconnaissance du député à l’enseignant 134 éducateurs primés

L’Assemblée nationale a célébré les meilleurs enseignants de l’année, lors de la 3e édition des « Journées de reconnaissance du député à l’enseignant », tenue le vendredi 2 octobre 2020 à Ouagadougou.

La 3e édition des « Journées de reconnaissance du député à l’enseignant « JOURDEN » a été placée cette année, sous le thème : « Rôle de l’enseignant dans la quête d’un système éducatif résilient et performant dans un contexte de crises sécuritaire, sanitaire et sociale ». Cette édition de 2020, a connu son apothéose dans la soirée du vendredi 2 octobre 2020 à Ouagadougou, à travers une cérémonie de récompense des enseignants titulaires des classes de CM2 ayant obtenu un taux de succès de 100% à l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) avec un effectif de 50 élèves ou plus et ceux qui ont fait preuve de résilience dans les zones à fort défi sécuritaire. 134 pédagogues, femmes comme hommes, issus des différentes régions ont vu donc leurs efforts récompensés par l’Assemblée nationale, à travers une attestation, une somme de 100 000 F CFA et un ordinateur portable. Les prix aux lauréats des classes des plus grands effectifs de l’année, composé de deux motos ont été respectivement décerné à Aboubacar Yéyé de Bobo-Dioulasso avec un taux de 100% avec un effectif de 123 élèves et Micheline Bikienga de l’école La Salle Badenya de Ouagadougou pour un effectif de 114 élèves avec 100% d’admis. Pour le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, cette cérémonie, en dépit des épreuves sanitaire et sécuritaire, est un réel plaisir pour le monde éducatif de voir l’enseignant burkinabè magnifié pour la 3e fois par l’hémicycle. Les JOURDEN, a-t-il signifié, sont l’initiative du président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé et toute l’équipe de la Représentation nationale, depuis 2018 afin d’honorer les enseignants, ces potiers qui façonnent l’avenir des enfants burkinabè. « En ce jour, j’ai une pensée particulière pour le regretté Pascal Bado, un enseignant de l’école primaire publique de Youloupo de la CEB de Didyr qui a fait pour cette session de 2020, un résultat de 100% au CEP avec un effectif de 92 élèves, mais malheureusement assassiné chez lui, il y a de cela quelques semaines », a déploré le Pr Ouaro. L’une des innovations majeures de cette édition saluée par le ministre Ouaro, est la prise en compte des écoles délocalisées pour des raisons d’insécurité. Cinq prix spéciaux ont été également décernés à cinq enseignants faisant passer le nombre des enseignants primés à 134. Le ministre en charge de l’éducation nationale a par ailleurs saisi l’occasion pour réitérer sa reconnaissance aux députés, tout en invitant les enseignants à plus d’ardeur dans le travail. « Les initiatives que vous avez développées ont hissé au podium l’excellence. Je voudrais vous adresser mes sincères félicitations pour les brillantes performances qui vous valent cette distinction », a déclaré, Stanislas Ouaro. Pour le Président de l’Assemblée nationale (PAN), chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne. Mais, le constat, a déploré Bala Sakandé, est que l’enseignant de nos jours, est un héros de qui l’on attend tout sans jamais accorder toute la reconsidération due à sa place dans la société. « Et pourtant, c’est de leurs classes aux murs lézardés, aux toitures éventrées, des paillotes, que tous attendent l’éclosion d’un monde meilleur. Hors, ce monde meilleur n’est réalisable que dans une société qui aime et considère son école où les enseignants se sentent aimés. Voilà le paradoxe de notre rapport avec l’enseignant », a signifié le PAN. Aussi, il a dit que le système éducatif a pour finalité de faire du jeune Burkinabè, un citoyen responsable, producteur et créatif. C’est donc au vu de ce rôle fondamental de l’enseignant dans la société que la population lui vouait jadis respect et considération. « Vous qui recevez ces prix, vous n’êtes pas que des heureux gagnants, vous êtes également des valeureux gagnants. Vous êtes porteurs de valeurs d’efforts de travail et d’excellence dont nous avons tous besoin pour tous les défis qui sont les nôtres », a affirmé le patron du Parlement burkinabè. Les Lauréats ont dit être fiers de la reconnaissance. Ils ont invité les autorités à emboîter le pas aux députés pour plus de considération pour l’enseignant.

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.