Radiotélévision éducative: le projet de mise en route validé

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, a validé, le projet de mise en route de la Radiotélévision éducative (RTE), le mercredi 7 octobre 2020, à Ouagadougou.

Les attaques terroristes, que connaît le Burkina Faso depuis avril 2015, ont entraîné la fermeture des milliers de classes. Cette situation s’est aggravée avec la pandémie de la maladie à coronavirus qui a eu pour conséquence, la fermeture de tous les établissements à partir du 16 mars 2020. Pour assurer la continuité de l’éducation, la radio, la télévision et le numérique se sont imposés au Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN). Ainsi, conscient du rôle des mass médias, dans le système éducatif surtout en période de crise, le gouvernement veut compter désormais avec ces médias et les TIC dans le système éducatif. Et ce, à travers le projet de mise en route de la Radiotélévision éducative (RTE), validé, le mercredi, 7octobre 2020, à Ouagadougou. C’est un projet qui comporte trois volets à savoir la radio, la télévision et le numérique éducatif. Selon le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, il a d’abord été conçu techniquement par une équipe de cinq experts en télécommunication. Ensuite, une équipe du département de l’éducation a travaillé sur le volet éducation, les contenus, les cibles et les profils, de sorte à mettre véritablement au service de l’éducation. Déjà, des ressources pédagogiques ont été produites, certaines diffusées à la radio et d’autres télévisions grâce à un partenariat avec des promoteurs de télévisons. Aussi, le département de l’Education a obtenu du Conseil supérieur de la communication une fréquence (107. 4 FM). Quant au ministère en charge de la communication, elle a autorisé l’utilisation d’une bande de diffusion sur la TNT. Cette nouvelle trouvaille du gouvernement vise à maintenir les enfants scolarisés des zones à forts défis sécuritaires dans le processus d’enseignement-apprentissage. Elle contribue à la formation continue et permanente des enseignants, à informer et à distraire les enfants scolarisés et non scolarisés. « La RTE est l’aboutissement d’une longue marche il y a un demi-siècle. C’est véritablement les crises sécuritaire et sanitaire qui ont été les accélérateurs du processus», a soutenu le Pr Stanislas Ouaro. Il a expliqué que  le projet dépasse actuellement la scolarisation pour aller à l’éducation pour tous  en offrant un service de qualité au grand public. « Nous avons la chance de ne pas avancer en précurseur dans le domaine. Nous avons les expériences des pays voisins (Niger, Togo, le Niger, Côte d’Ivoire) et celle du reste du monde. Ce qui peut nous éviter les écueils et nous permettre de capitaliser les meilleures pratiques », s’est réjoui le Pr Ouaro. Le projet RTE est soutenu par la Banque mondiale. Avec le financement additionnel signé le 21 septembre 2020, elle prendra totalement en charge la mise en route de la RTE. « Plus d’un milliard F CFA a été proposé pour l’acquisition du matériel, l’aménagement des locaux », a rassuré le ministre Ouaro. Avant cette initiative de la RTE, il y a eu la création de la radio scolaire en 1969. Elle a fonctionné jusqu’en 1984.

Mariam OUEDRAOGO
mesmira14@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.