Retrait du terrain querellé à Pazani

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience, le mercredi 7 octobre 2020 à Ouagadougou, une délégation de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). Les échanges ont porté sur la destruction de la mosquée de Pazani, dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou.

Le conflit foncier à Pazani, marqué par la démolition de la mosquée de Pazani dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, est en train de trouver une solution. Le Conseil des ministres en sa séance du 7 octobre 2020, a décidé du retrait pur et simple du terrain querellé. Cette décision a été confirmée à la délégation de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) par
le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, lors de l’audience accordée à ladite fédération. « Nous sommes venus voir le Premier ministre à la suite de la destruction de la mosquée de Pazani. L’incident a eu lieu, il y a plus d’un mois. Mais ce soir, nous sommes satisfaits, car l’Etat a pris les choses en main. Des décisions fortes ont été prises et nous sommes très satisfaits », a confié le président du présidium de la FAIB, Oumarou Zoungrana, à sa sortie d’audience. Il a rappelé que c’est un terrain que revendique Jacques Ouédraogo et la communauté musulmane de Pazani. « Mais, comme c’est un terrain pour lequel deux personnes se disputent, l’Etat a pris la décision de le récupérer. Dans les jours à venir, nous verrons ce qui sera fait », a lancé M. Zoungrana. Profitant de l’occasion, il a demandé à tous ses frères et sœurs, surtout à la jeunesse musulmane d’observer de la retenue tout en insistant « que le problème a trouvé une solution ». « De notre côté, nous allons continuer de donner des conseils à nos membres d’observer la retenue », a affirmé Oumarou Zoungrana.

Abdel Aziz
NABALOUM
emirathe@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.