Transfert des ressources aux collectivités : A l’heure du bilan

Selon le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré (milieu), en moins de 10 ans, 300 milliards F CFA ont été transférés aux collectivités.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a présidé, le jeudi 8 octobre 2020, à Ouagadougou, la sixième session du dialogue gouvernement-présidents de conseils de collectivités territoriales, visant à évaluer les acquis.

Le gouvernement a fait du développement local durable son cheval de bataille. Pour s’assurer de la bonne gouvernance locale, l’exécutif a tenu, le jeudi 8 octobre 2020 à Ouagadougou, la sixième édition du cadre de dialogue gouvernement-présidents de conseils de collectivités territoriales. Cette rencontre, placée sous le thème : « Transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales : bilan de la mise en œuvre des engagements et perspectives », vise à faire l’état des lieux du processus.

A l’ouverture de la rencontre, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a salué l’engagement des acteurs de première ligne de la décentralisation (les maires, présidents de conseils régionaux, gouverneurs, hauts-commissaires, préfets…). Il a précisé que la rencontre se veut un cadre d’évaluation, de bilan et de perspectives pour plus de résultats. Mieux, il s’agit, selon lui, d’un forum annuel de partage d’expériences et de grandes orientations en lien avec la politique nationale de décentralisation.

Définir des actions fortes

Aussi, il va s’agir de définir au cours de ce conclave, des actions fortes pour résoudre les préoccupations. «Je salue l’intérêt que chacun de vous accorde au développement local », a-t-il dit. Le Premier ministre a également déploré la situation sécuritaire précaire et l’avènement de la maladie à coronavirus, qui ont considérablement perturbé le bon fonctionnement de l’appareil d’Etat. En dépit de ces contraintes, a indiqué le chef du gouvernement, la flamme de la croissance amorcée depuis 2016 est maintenue vivace. « La décentralisation consacre le droit des collectivités territoriales à s’administrer librement et à gérer des affaires propres en vue de promouvoir les développements à la base et renforcer la gouvernance locale », a soutenu M. Dabiré.

De ce fait, le Premier ministre a indiqué que les transferts de compétences et de ressources de la part de l’Etat sont nécessaires, car ils sont, à son avis, la pierre angulaire du processus de décentralisation. « Depuis l’opérationnalisation des transferts de ressources en 2009, ce sont actuellement 300 milliards de francs CFA qui ont été transférés aux collectivités territoriales », a déclaré M. Dabiré. Pour le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, il s’agit d’un important exercice de redevabilité institutionnalisé en 2018 pour mieux apprécier le développement à la base. Il a reconnu la croissance des indicateurs de progrès et encouragé les acteurs à demeurer dans l’action.

S’agissant des partenaires techniques et financiers (Programme d’appui aux collectivités territoriales, Coopération allemande, Coopération Suisse, etc.), le ministre Sawadogo a salué leur dévouement à l’essor durable du monde rural. Il a, par ailleurs, noté que les acquis en matière de décentralisation sont significatifs, malgré les perturbations des activités opérationnelles par les fléaux comme l’insécurité et la COVID-19.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.