Lutte contre l’insécurité alimentaire et la COVID-19

Le Burkina Faso et le Japon ont procédé à une signature d’échanges de notes et des accords de don pour l’exécution de l’aide alimentaire “KR 2020” et la lutte contre la COVID-19, d’un montant de plus de trois milliards F CFA, le vendredi 9 octobre 2020, à Ouagadougou.

Le Japon, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire et la COVID-19, met “gracieusement” à la disposition du gouvernement burkinabè une somme de plus de trois milliards F CFA. La cérémonie de signature des échanges de notes et des accords de don relatifs à cette assistance alimentaire et à la lutte contre la COVID-19 a eu lieu, le vendredi 9 octobre 2020, à Ouagadougou. Selon l’Ambassadeur du Japon au Burkina Faso, Masaaki Kato, le terrorisme a causé plus d’un million de Personnes déplacées internes (PDI) et créé une crise alimentaire. « Les populations vivent alors dans la précarité et dans l’angoisse. Aujourd’hui, l’aide d’urgence est plus que jamais nécessaire. C’est dans ce contexte que le Japon a décidé d’octroyer une aide alimentaire
d’1 milliard 600 millions F CFA au Burkina Faso », a déclaré le diplomate japonais. Malgré la situation sécuritaire difficile, le Burkina Faso, à l’entendre, maîtrise bien la pandémie à coronavirus, avec l’une des meilleures performances dans la sous-région. Pour l’accompagner, le Japon, a-t-il dit, fait donc un don
d’1 milliard 600 millions FCFA, y compris des ambulances, des « X-ray », etc. Cette aide permettra à l’Etat burkinabè, a-t-il affirmé, de doter certains centres hospitaliers d’appareils médicaux. “Ces équipements sont non seulement pour la COVID-19, mais aussi pour la période post-COVID-19. Au-delà de la COVID-19, ces équipements serviront également à la prise en charge d’autres maladies”, a-t-il précisé. Il a souhaité que ces deux projets contribuent à améliorer les soins de santé au Burkina Faso et les conditions des déplacés internes. « Le premier accord sur le KR 2020 est d’une grande importance en ce qu’il contribue à l’autosuffisance alimentaire et au financement de plusieurs autres projets à travers le fonds de contrepartie qu’il génère », a relevé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry. Il a également salué la mise à disposition, par le « pays du Soleil levant », d’un deuxième don au profit du système de santé burkinabè dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. Tout en saluant la “vitalité” des relations nippo-burkinabè, le chef de la diplomatie burkinabè a indiqué que ce don vient à point nommé et permettra de renforcer le mécanisme de riposte au coronavirus.

W. Aubin NANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.