Forum des personnes en situation de handicap : Se protéger dans un contexte d’insécurité

Les personnes vivant avec un handicap ont soumis leurs doléances au chef de département de tutelle.

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a, dans le cadre des activités du Forum national des personnes handicapées organisé, un panel, le 26 octobre 2020, à Ouagadougou.

Les actions de protection sociale doivent être renforcées à l’endroit des personnes vivant avec un handicap, et ce, particulièrement en période de crise sécuritaire. C’est dans cet esprit que le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a organisé, un panel le 26 octobre 2020, à Ouagadougou. Ce cadre d’échanges placé sous le patronage du chef du gouvernement burkinabè, Christophe Dabiré, a porté sur le thème : « Protection et promotion des personnes handicapées dans un contexte de crise sécuritaire : défis et perspectives ».

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a exhorté les personnes vivant avec un handicap à plus d’abnégation.

Selon le Premier ministre, Christophe Dabiré, le gouvernement va veiller à sensibiliser les acteurs à la protection personnes des vivant avec un handicap et leur garantir une disponibilité aux soins sanitaires adéquats et spécialisés. Le chef du gouvernement a promis d’accorder une très grande attention aux recommandations de ce cadre d’échanges, en vue de leur prise en compte dans le cadre du processus d’élaboration en cours du nouveau référentiel de développement du Burkina Faso. Pour le ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Ilboudo, c’est un sentiment de satisfaction qui l’anime après la tenue de ce panel.

Le Burkina Faso, selon elle, a connu ces dernières années, une crise sécuritaire et beaucoup d’efforts ont été consentis dans le domaine de l’assistance humanitaire. Elle a poursuivi que la lutte ne s’arrêtera pas, car malgré les actions déjà menées, l’assistance et la protection spéciales des personnes handicapées en cette période restent insuffisamment adaptées. La ministre Ilboudo a rappelé que la situation sécuritaire dans certaines régions du pays des Hommes intègres, fait état de 1 034 609 personnes déplacées, dont 11 741 personnes handicapées soit 6 698 femmes et 5 043 hommes qui font face aux barrières environnementales liées à leur handicap.

La ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Ilboudo: « Les résultats de ce cadre d’échanges vont permettre de mieux orienter les actions de promotion des droits des personnes en situation de handicap».

« C’est dans l’optique de lever ces obstacles et d’interpeller les différents acteurs sur les défis à relever pour une meilleure protection et promotion des personnes handicapées en contexte de crise sécuritaire, que se tient le forum national et la célébration par anticipation de la 27e journée internationale des personnes handicapées », a-t-elle affirmé. Pour le président de la coordination des personnes vivant avec un handicap de la région du Centre, Adama Rouamba, ce forum revêt une grande importance pour eux, car le panel tenu à l’occasion, a apporté une plus-value aux personnes handicapées elles-mêmes. « Nous ne devons pas nous mettre à l’écart, car les autres personnes doivent nous accepter en tant que personnes handicapées, afin qu’on contribue ensemble à la construction du Burkina Faso », a-t-il laissé entendre.

Adnan SIDIBE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.