L’ADF/RDA prône une politique de rupture et de rassemblement

Le parti de l’éléphant, l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) de Me Gilbert Noël Ouédraogo, a rappellé à ses militants que la victoire est acquise, le lundi 2 novembre 2020 sur la place de la gare routière de Koupèla, province du Kourittenga.

«J’avais affûté de vraies armes verbales de conviction en venant au Kourittenga, mais la présence des militants me dit que le terrain est acquis, conquis et que nous vaincrons. Rendez – vous au soir du 22 novembre 2020». C’est par cette phrase que le candidat, Me Gilbert Noël Ouédraogo de l’ADF/RDA, a débuté son discours après avoir demandé auparavant une minute de silence à la mémoire des victimes du terrorisme. Pour lui, il n’y a plus de combat au regard du bilan de l’actuel locataire de Kosyam, ce qui préfigure la victoire du parti de l’éléphant. L’éléphant barrit de tristesse en voyant les milliers de déplacés, les écoles fermées et les morts d’hommes en croissance, a-t-il ajouté. « Mon projet politique c’est de bâtir ensemble un Burkina réconcilié, fort et prospère, de réhabiliter la chefferie coutumière et de voter vingt milliards de francs CFA pour des projets structurants d’emploi dans les 13 régions ». a-t-il fait savoir. Le candidat tête de liste à la députation de l’ADF/RDA dans le Kourittenga, Salfo Sana, chargé de la mobilisation, a rassuré Me Gilbert Noël Ouédraogo que les militants sont plus que jamais mobilisés dans les neuf (9) communes du Kourittenga. Du reste, le candidat du parti de l’éléphant pour Kosyam le 22 novembre 2020 a rassuré ses militants quant à son expérience dans la gestion du pouvoir d’Etat. Et d’ajouter : « qui dit ADF/RDA, dit parti de l’indépendance, qui dit ADF/RDA, dit le plus vieux parti du Burkina, qui dit ADF/ RDA, dit parti de l’expérience du pouvoir d’Etat ». Me Gilbert Noël Ouédraogo de terminer son meeting en rappelant que les secteurs vitaux ne sont plus à égrener parce que les urgences coulent de source, telles que la construction des routes, des hôpitaux et l’octroi de micro-crédits aux femmes.

Amédée W. SILGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.