L’URD mobilise ses troupes à Léo

L’Union pour la république et la démocratie (URD) a sonné la mobilisation de ses militants et sympathisants, le dimanche 1er novembre 2020 à Léo.

Les militants et sympathisants de l’Union pour la république et la démocratie (URD) ont rallié ce dimanche 1er novembre 2020, le secteur 5 de Léo, lieu choisi par les organisateurs pour le lancement des activités de campagne du parti pour le compte des élections législatives et présidentielle. Selon les organisteurs, le choix du secteur 5 pour la tenue du premier meeting de l’URD n’est pas fortuit. En effet, ils ont expliqué que c’est le bastion du premier hatitant de Léo.
Prévu pour commencer à 9h, c’est à 11 h45mn que le cortège des candidats aux législatives arrive sur la place aménagée pour abriter le meeting. Après une visite de courtoisie rendue au chef de terre avec qui, ils ont échangé quelques civilités, les candidats ont ensuite rejoint la place Natou du secteur 5 pour le meeting où étaient massés leurs militants et sympathisants, estimés à plus de 600 personnes selon les organisateurs. Après les interventions des différents représentants, des jeunes, des femmes et de la sous-section, le directeur provincial de campagne, Ousséni Ziba, a indiqué que l’URD, nouveau parti prône l’union, la paix, la concorde entre tous les filles et fils de la province de la Sissili partant du Burkina tout entier pour un développement harmonieux. Ainsi, il invite les uns et les autres à ne pas céder à la provocation pendant et après cette période cruciale. Et de souhaiter une campagne paisible et des élections
apaisées. Il a ensuite présenté et expliqué le symbole du parti aux participants avant de les inviter à faire le bon choix, celui de leurs candidats Mamadi Napon et Zopoula Lydie pour les législatives et du candidat Roch Marc Kaboré pour la présidentielle.
A la suite du directeur de campagne, le candidat Mamadi Napon, par ailleurs, premier vice-président du l’URD a indiqué que son parti veut promouvoir l’éducation, la santé pour tous et développer les activités socioéconomiques de la femme par la facilitation des mécanismes d’accès aux microcrédits.

Olivier Alexandre Nignan AIB/Léo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.