Zeph prêt à négocier avec « ceux qui nous attaquent »

Le candidat à la présidentielle du parti du «lion», Zéphirin Diabré, a rugi dans la soirée du 2 novembre 2020, au stade régional du Centre-Nord (Kaya). Le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) privilégie la négociation avec ceux qui nous attaquent.

«Le fusil seul ne peut pas lutter contre le terrorisme. Il faut d’autres stratégies. Et, nous sommes prêts à négocier avec ceux qui nous attaquent », a déclaré le candidat à la présidentielle de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, le 3 novembre 2020, au stade régional du Centre-Nord (Kaya).
Pour lui, une fois à Kosyam, il cherchera à savoir qui attaque le Burkina Faso, qui est leur responsable, quelles sont leurs revendications et que peut-on leur offrir ? Son coordonnateur régional de campagne du Centre-Nord, Mathias Ouédraogo, par ailleurs, tête de liste pour les législatives au Sanmatenga, a renchéri qu’on ne peut pas développer un pays sur un espace rempli de cimetières. « Il faut travailler pour les vivants et non pour les morts. Nous ne pensons pas que négocier avec les terroristes est de trop, afin de préserver la vie des Burkinabè », a-t-il estimé.
De ce fait, Mathias Ouédraogo a appelé les populations du Centre-Nord à prendre leur destin en main pour apporter un véritable changement au Burkina Faso, afin que le coup «KO» du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) soit «enterré». Selon lui, le «lion» mettra tout en œuvre pour le retour des Personnes déplacées internes (PDI) dans leurs villages d’origine.

Réconciliation nationale

« Au Centre-Nord, nous allons nous mobiliser pour ouvrir les portes de Kosyam au candidat Zéphirin Diabré, le soir du 22 novembre 2020, afin que la sécurité revienne au Faso », a-t-il rassuré. Devant les militants et sympathisants de son parti venus des trois provinces du Centre-Nord (Bam, Sanmatenga Namentenga), Zéphirin Diabré a tenu des promesses en faveur des jeunes et des femmes. A l’entendre, il s’agit, entre autres, de la mise en place d’un fonds spécial (banque) et de la création de centres de formation à l’autoemployabilité de ces deux couches sociales. La mise en place d’un gouvernement de réconciliation nationale, notamment avec le MPP, le retour des ‘’exilés politiques’’, à savoir l’ex-président Blaise Compaoré et Yacouba Isaac Zida font également partie des priorités du candidat Zéphirin Diabré. Malgré le soleil ardent, les militants n’ont cessé de scander des slogans de soutien à leur candidat : «UPC, victoire» et «Zeph, Kosyam».
Pour la représentante des femmes du Centre-Nord, Rihanata Zoungrana, il n’y aura pas de «KO» du parti au pouvoir dans la région du Centre-Nord.
Quant au porte-parole des jeunes de la région, Adama Sawadogo, il a souligné que la jeunesse est déterminée à accompagner «Zeph» au palais présidentiel. « Nous avons commis une erreur, en 2015, en votant le MPP. C’est pourquoi, nous nous sommes retrouvés avec des milliers de PDI et de veuves. Cette année, nous allons faire le meilleur choix en votant l’UPC », a-t-il déclaré. Ainsi, il a exhorté Zéphirin Diabré à ne pas les trahir une fois élu.

Emil Abdoul Razak SEGDA
Segda9emil@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.