Bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram

L’aménagement et le bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram, au Niger, longue d’environ 172 km et d’un coût de près de 78 milliards F CFA/TTC, vont être exécutés par l’entreprise burkinabè dénommée l’Africaine des travaux publics (ATP). Le mercredi 4 novembre 2020, à Doutchi, le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, a lancé les travaux de bitumage de cette voie. Il a également donné le coup d’envoi de la réhabilitation, à plus de 78 milliards F CFA du tronçon Doutchi-Konni-Tsernaoua, distant de 159,6 km, sur la Route nationale n°1 (RN1) nigérienne, attribuée à une entreprise turque.

L’entreprise burkinabè dénommée l’Africaine des travaux publics (ATP) a encore bénéficié de la confiance de l’Etat nigérien. Après l’inauguration de la route Bagaroua-Illéla dans la région de Tahoua qui a coûté plus de 73 milliards F CFA, le 21 octobre dernier, elle « décroche » un autre marché qui est l’aménagement et le bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram, longue d’environ 172 km, selon les responsables de l’entreprise. Les travaux ont été lancés par le Président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, le mercredi 4 novembre 2020, à Doutchi, en compagnie de l’administrateur général de l’entreprise ATP, Mahamadi Savadogo, à la tête d’une délégation et en présence de populations visiblement enthousiastes. Le président nigérien a également donné le coup d’envoi de la réhabilitation, à plus de 78 milliards F CFA de la section Doutchi-Konni-Tsernaoua (attribuée à une entreprise turque), distante de 159,6 km, sur la Route nationale n°1 (RN1) à réaliser dans un délai de 30 mois. Les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram, d’un montant global de 77 milliards 863 millions 113 mille 708 F CFA/TTC confiés à l’entreprise ATP ont une durée de réalisation de 36 mois.

« Un grand honneur »

« C’est un grand honneur pour nous aujourd’hui d’avoir encore la confiance nigérienne, de l’administration qui vient de nous confier un si grand projet qui va de Dogondoutchi à Dogonkiria, à Bagaroua et à Tebaram », s’est réjoui le directeur technique de l’entreprise ATP, Issa Nana. Il a expliqué que c’est une route à revêtement bicouche avec 10 m de plateforme et une chaussée de 7 m. « En rase campagne, c’est une chaussée de 7 m avec deux accotements de 1, 50 m de part et d’autre, mais en agglomération, c’est 7 m avec deux accotements de 2 m de part et d’autre », a-t-il indiqué. Pour ce qui est du délai requis de 36 mois afin d’achever les travaux, le directeur technique de l’entreprise ATP s’est dit confiant qu’il sera respecté. « Nous sommes une entreprise internationale qui possède le matériel adéquat pour mener à bien ces genres de travaux. Il s’agit simplement d’une délocalisation de ce matériel qui est déjà sur le site de la route Bagaroua-Illéla inaugurée », a-t-il assuré. Cette marque de confiance à l’endroit de l’entreprise ATP tient au fait qu’elle a déjà fait des preuves « remarquables » en territoire nigérien, a déclaré le ministre de l’Equipement du Niger, Kadi Abdoulaye. « L’entreprise ATP a réalisé 134 km d’enduit superficiel entre Illéla et Bagaroua avec des bretelles. Nous avons vu et apprécié positivement. Parmi ses concurrents à postuler à ce marché, elle était la mieux indiquée. Et c’est un renouvellement de confiance », a-t-il affirmé. A l’entendre, le démarrage des travaux va être effectif dans un mois et l’exécutif nigérien aura le temps nécessaire de les suivre. De l’avis du gouverneur de la région de Dosso, Moussa Ousmane, l’aménagement et le bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram vont soulager les usagers et booster l’économie régionale et celle nationale.
Les riverains n’ont pas caché leur satisfaction face à ces initiatives du gouvernement nigérien qui devraient permettre le désenclavement des localités bénéficiaires. C’est le cas de Moustapha Assogba, un habitant de Dogondoutchi, qui a apprécié à sa juste valeur le projet « piloté » par l’entreprise ATP. Il a dit avoir confiance en elle pour réaliser un travail à la hauteur des attentes des Nigériens. La réalisation de ces deux projets va, par ailleurs, nécessiter des travaux de voiries de 5 km dans la ville de Dogondoutchi pour l’aménagement et le bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram et de 10 km dans la ville de Konni pour la réhabilitation de la section Doutchi-Konni-Tsernaoua de la RN1. Lesdits projets vont être respectivement sous le contrôle et la surveillance de GERMS CONSULTING et de URBATEC, à plus d’un milliard F CFA/TTC pour chaque bureau de contrôle et de surveillance. La fiche technique précise, en outre, qu’en rase campagne, la largeur de la chaussée sera de 7, 20 m (chaussée à 2 voies de 2×3, 60 m) et la largeur des accotements, de 2×1, 50 m revêtus en monocouche. Pour les traversées d’agglomérations, la chaussée bidirectionnelle comprendra deux voies de 7 m (2×3, 50 m) de largeur chacune et un Terre-plein central (TPC) de 1 m de largeur composé de deux bordures trottoir (T2) de 0, 34 m.

Boukary BONKOUNGOU
(De retour de Doutchi au Niger)

……………………………………………………………………………………………………………….

L’administrateur général de l’entreprise ATP, Mahamadi Savadogo : « C’est un nouveau défi
à relever au Niger »

« L’aménagement et le bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram confiés à l’entreprise ATP au Niger sont un nouveau défi à relever. Le projet de la route Bagaroua-Illéla que nous avons inaugurée, il y a quelques semaines, a été sous forme de Partenariat public-privé (PPP) différent de celui que nous venons d’avoir qui est un financement sur la base du budget de l’Etat nigérien. Nous avons été retenus après avoir été adjudicataires au projet. Nous sommes en train de nous préparer pour le redéploiement du matériel qui se trouve à quelques centaines de km. Pour nous, c’est une continuité. Le démarrage des travaux interviendra après le transfert du matériel, l’installation du personnel et la construction de la base-vie. Il y a bien sûr les levés topographiques et les études d’exécution à faire pour notre présence sur le terrain. Mais, nous serons là dans les deux à trois semaines à venir ».

Propos recueillis par B. B

……………………………………………………………………………………………………………….

La directrice générale de Coris Bank international au Niger, Rakiatou Ide-Issaka : « L’expertise de l’entreprise ATP n’est
plus à démontrer »

« Je suis très heureuse parmi vous ce matin à la cérémonie de lancement officiel par le Président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dogondoutchi-Dogonkiria-Bagaroua-Tebaram exécutés par l’entreprise burkinabè ATP dont l’expertise n’est plus aujourd’hui à démontrer dans le domaine. Cet accompagnement de Coris Bank international au Niger dans le cadre de ce projet illustre notre engagement à contribuer au développement économique du Niger où nous sommes présents depuis un an et où nous participons au financement de l’économie notamment, à travers l’accompagnement de projets d’envergure. C’est donc le lieu pour moi, au nom du président du groupe Coris Bank international, Idrissa Nassa, de féliciter les autorités de la République du Niger pour ce projet important pour la localité et pour le Niger. C’est le lieu pour moi aussi de remercier l’entreprise ATP pour sa confiance renouvelée à travers le choix de notre institution en tant que partenaire privilégié dans l’accompagnement de ce projet structurant à exécuter. Je suis particulièrement émue par son lancement qui, sans doute, contribuera au développement économique de la région et sera source de bonheur pour les populations nigériennes. L’entreprise ATP peut compter sur Coris Bank international Niger pour un financement de bout en bout de ce projet ».

Propos recueillis par B. B

……………………………………………………………………………………………………………….

La nature des travaux à réaliser

Les travaux à réaliser pour les deux projets comprennent :
– le dégagement et la préparation du terrain ;
– les terrassements généraux ;
– L’exécution des couches de chaussée en Grave latérite (GL) et Grave latérite ciment (GLC) ;
– Le revêtement en enduit superficiel et en béton bitumineux ;
– L’assainissement et le drainage ;
– La signalisation et la sécurité ;
– L’éclairage public ;
– Les prestations environnementales et sociales ;
– Les aménagements connexes (forages, clôture de Centre de santé intégré et des classes) ;
– Les voiries urbaines.

B. B
Source : fiche technique des travaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.