Message de campagne du candidat Tahirou BARRY

Frères et Sœurs du Burkina Faso,

A ce scrutin couplé, l’heure n’est plus au temps de la réflexion, de l’hésitation mais à l’action, à la décision courageuse de confier la conduite de notre pays à un des nôtres et au système de gouvernance qu’il propose. Au titre de ce système, je nourris le rêve de rebâtir notre patrie !
Rebâtir notre pays devient un impératif parce que le Burkina Faso est aujourd’hui au bord de l’effondrement; notre Nation n’est plus qu’une société sans repères où le mal est profond. Face à la misère profonde des masses, aux maladies et épidémies cruelles, à l’implosion de la cohésion sociale et aux conflits communautaires récurrents, aux agressions terroristes, à la négation flagrante et aux mépris des valeurs humaines et morales, etc., je propose un nouveau contrat social qui remet le Burkinabè au travail, lui garantisse une équité face à la loi. Pour cela, je vous propose un programme à travers deux grands axes stratégiques :
– la refondation profonde de l’Etat et la modernisation de l’Administration;
– la refondation du système éducatif pour créer un Burkinabè nouveau et conscient de sa mission patriotique. Nous lui accorderons au moins 30% du budget national et cela restera notre plus grand engagement.
Pour y parvenir, je préconise des mesures déterminantes qui sont mentionnées dans mon programme de gouvernement. A titre d’exemple, je vais procéder à la nomination, dans toutes les hautes fonctions et directions civiles et militaires de l’Etat, de grands leaders visionnaires, honnêtes, patriotes et travailleurs après une enquête sérieuse de moralité. Je vais initier une opération spéciale de lutte contre la fraude, les détournements et la corruption et refonder le système de la fiscalité. Au sujet de la crise sécuritaire, je vous propose une démarche en quatre étapes : faire un diagnostic sans complaisance de nos forces de défense et de sécurité (FDS), refonder le système sécuritaire en réactualisant les curricula de formation des FDS, réviser la loi de programmation militaire en revoyant le montant à la hausse, mettre en place une industrie de production d’armement propre au Burkina Faso pour garantir l’indépendance de notre pays dans ce domaine. Je vous demande de me faire confiance dans ce contexte de rejet de la classe politique après tant d’illusions savamment entretenues et de promesses jamais tenues parce que je m’interdis toute forme de duperie ou de fourberie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.