Roch Kaboré promet de ramener la sécurité à l’Est

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu, le samedi 7 novembre 2020 à Fada N’Gourma, son meeting régional de l’Est dans le cadre de la présidentielle et des législatives du 22 novembre.

Le retour de la sécurité et de la paix à l’Est tient à cœur le candidat à la présidentielle du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), Roch Marc Christian Kaboré qui l’a fait savoir, le samedi 7 novembre 2020 à Fada N’Gourma. Roch Marc Christian Kaboré, candidat à sa propre succession qui s’exprimait, lors du meeting régional à l’Est en vue des élections couplées du 22 novembre prochain, a dit avoir effectué le déplacement de la cité de Yendabli pour saluer « le courage, le patriotisme et la résilience des populations », nonobstant la situation sécuritaire difficile que traverse la région. « Malgré les attaques terroristes, vous avez fait preuve de courage en continuant à mener les activités de production et à travailler pour la patrie. Je voudrais, pour cela, vous remercier et vous témoigner toute ma considération », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Vous avez montré par cette résistance face à l’adversité, que vous ne courberez pas l’échine devant le terrorisme.  C’est pourquoi, je suis venu vous rassurer que nous prendrons toutes les dispositions pour que la sécurité revienne au Burkina Faso de façon générale et dans la région de l’Est en particulier ». Il a, à cet effet, salué l’action des Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dont l’engagement a contribué à endiguer l’hydre terroriste. Le candidat du MPP s’est dit « convaincu qu’aujourd’hui l’armée burkinabè est prête et que le défi de la lutte contre ce phénomène sera relevé ». Ce combat, pour lui, va s’accompagner du retour des déplacés internes, dont le nombre total avoisine un million, dans leurs villages. Toutefois, Roch Kaboré a insisté et invité les Burkinabè à se départir de la stigmatisation des communautés et à éviter le repli identitaire dans cette lutte. Roch Marc Chritian Kaboré dans son contrat social, propose la construction d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) à Fada N’Gourma, ainsi qu’un lycée scientifique.

Scinder l’Est en trois régions

Dans le volet Agriculture, il est demandé l’achat de 1 000 tracteurs qui seront subventionnés à 50% afin de permettre aux producteurs de renforcer leurs capacités de travail. Le parti majoritaire promet aussi de poursuivre le désenclavement du pays à travers la construction de routes. En dépit du terrorisme, de la maladie à coronavirus et des luttes syndicales qui ont contraint aux réajustements des budgets, Roch Kaboré a souligné que des acquis ont été engrangés durant les cinq ans par son parti.
C’est pourquoi, il sollicite encore les suffrages de la population de l’Est pour continuer son œuvre. Selon le candidat à sa propre succession, il n’y a pas de raison que le MPP, qui était si jeune en 2015 et qui a remporté les élections par un « coup KO », ne puisse pas le faire en 2020. En réponse, le directeur provincial de campagne du MPP/Gourma et tête de liste pour les législatives, Ousmane Boly, l’a rassuré de sa victoire « éclatante » au soir du 22 novembre. Idem pour l’APMP, regroupant plus de 75 partis, qui, par la voix de son porte-parole, Vincent Dabilgou, a réitéré son soutien « indéfectible » à Roch Kaboré. Aux forces vives de la région de l’Est, vaste de plus de 46 000 km2 et représentant 17% du territoire national, qui l’ont rencontré dans la matinée, Roch Marc Christian Kaboré a pris l’engagement de scinder la région en trois afin de permettre le rapprochement et le renforcement des potentialités économiques de la zone.

Mady KABRE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.