Le PUR promet rafler 99 députés sur les 127

Le parti des Progressistes unis pour le renouveau (PUR) a tenu, le dimanche 8 novembre 2020, un meeting sur le terrain Miramar au quartier Tampouy dans l’arrondissement n°3 de Ouagadougou. Le parti compte, au soir du 22 novembre 2020, rafler 99 sièges sur les 127 que comptent l’Assemblée nationale.

Pour les législatives du 22 novembre prochain, le parti des Progressistes unis pour le renouveau (PUR) promet rafler 99 sièges sur les 127 à l’Assemblée nationale. C’est ce qu’a laissé entendre les responsables du parti aux militants, lors d’un meeting à l’arrondissement n°3 de Ouagadougou. Prévu pour débuter à 15 h 00, c’est finalement autour de 16 h 23 mn que l’état-major du parti est arrivé sur les lieux. Le président du parti, accompagné du candidat, tête de liste, du Kadiogo, député Alexandre Sankara et les autres membres du bureau, ont été acclamés à leur arrivée par les militants du parti du «cheval blanc ». Le meeting qui a débuté par l’Hymne national en mooré a été ponctué d’allocutions et de prestations musicales. La représentante des femmes dudit arrondissement, Zenabo Bamogo est revenue sur la question du chômage des jeunes : « Nos enfants ont des diplômes mais chaque jour, ils sont sous les arbres ou dans des kiosques en train de boire du thé ou du Nescafé ou jouer aux cartes faute d’emploi », a-t-elle regretté. Pour ce faire, Mme Bamogo a appelé l’ensemble des femmes à voter pour le PUR, le seul parti qui ambitionne de résorber le chômage au Burkina Faso. Le candidat, tête de liste du Kadiogo, Alexandre Sankara a promis faire de cette doléance des femmes, une réalité s’il accède à l’hémicycle. « Nous allons proposer des textes de lois pour la création des industries car ce sont elles qui créent les emplois », a-t-il promis. M. Sankara s’est engagé à contribuer à la relecture de certains textes dont les insuffisances sont avérées. Il s’agit notamment de la loi 034 portant la réorganisation agraire et foncière au Burkina Faso, de la loi sur la promotion immobilière et foncière et celle sur l’accès à l’eau. Quant au président du PUR, Wahir Justin Somé, il a indiqué que l’objectif de son parti est d’opérer une rupture générationnelle et de travailler pour le développement du pays. M. Somé a rappelé que son parti est dans 33 provinces plus la liste nationale. N’appartenant ni à l’opposition, ni à la majorité, ce parti qui se veut un juste milieu a été créé, le 28 avril 2018.

Rabiatou SIMPORE

rabysimpore@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.