Promotion des métiers de l’artisanat : Le Conseil régional du Centre et la Chambre des métiers en tandem

Par cet échange de parafeurs, Éric Tiemtoré (gauche) et Augustin Ouédraogo s’engagent à mutualiser leurs efforts pour le développement de l’artisanat au Burkina Faso.

Le Conseil régional du Centre a signé une convention avec la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF), le mardi 10 novembre 2020 à Ouagadougou. L’objectif est de mutualiser leurs efforts pour la promotion des métiers de l’artisanat.

Le Conseil régional du Centre (CRC) veut jouer pleinement son rôle dans la promotion du développement des métiers de l’artisanat dans la région du Centre. Pour atteindre cet objectif, il a scellé un partenariat gagnant-gagnant avec la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF). La matérialisation dudit partenariat a eu lieu, le mardi 10 novembre 2020 à Ouagadougou à travers une signature de convention. Prévue pour une durée d’un an renouvelable, la convention prend en compte notamment la formation professionnelle et l’apprentissage, la production des biens et services relevant du domaine de compétence des artisans, l’organisation et la participation aux foires et salons.

Elle favorisera, par ailleurs, la promotion des acteurs du secteur dans des domaines spécifiques et la recherche de financement, entre autres. Selon le président du CRC, Éric Tiemtoré, le choix de la CMA-BF comme partenaire clé en matière de promotion de l’artisanat est un choix de raison et de mission. Pour lui, ce partenariat s’inscrit dans la dynamique de la mise en synergie des compétences et moyens des deux structures respectives pour la promotion des métiers de l’artisanat. « La signature de cette convention permettra sans nul doute de réduire le taux de chômage et par la même occasion de contribuer à la lutte contre la pauvreté », a dit Eric Tiemtoré.

Le président de la section territoriale du Centre de la CMA-BF, Augustin Ouédraogo a, pour sa part, indiqué que la présente convention a été
établie pour définir le cadre général du partenariat entre leur institution et celle de Eric Tiemtoré en vue d’atteindre des objectifs communs liés au développement des métiers de l’artisanat. « Au niveau de la CMA-BF, nous avons pour mission de résorber le défi du chômage au Burkina Faso. Avec le CRC, nous voulons aider les jeunes à se mettre en entreprise même sans diplôme universitaire. Les gens pensent qu’il faut forcément avoir un diplôme pour se faire un emploi et nous, nous pensons qu’on peut parvenir à quelque chose sans diplôme », a soutenu le président de la section
territoriale du Centre de la CMA-BF.

Gaspard BAYALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.