Eddie Komboïgo rend hommage à la ville de Koudougou

Le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès à la présidentielle, Eddie Komboïgo, a tenu un meeting régional, le mercredi 11 novembre 2020 à Koudougou. Il s’est engagé pour la construction du pays dans l’unité et la paix.

Ecarté de la compétition en 2015, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) met tout en œuvre pour la reconquête du palais de Kosyam. Le président du parti, Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle, a rencontré les populations du Centre-Ouest à la faveur du meeting régional tenu, le mercredi 11 novembre 2020, à Koudougou. Dans la série d’interventions, le directeur provincial de campagne du CDP au Boulkiemdé, Yaya Zoungrana et le coordonateur régional du Centre-Ouest, Beyon Luc Adolphe Tiao ont remercié les militants et la population de Koudougou pour être sortis nombreux.
Le député Yaya a appelé les populations à exprimer leur ras-le-bol le 22 novembre 2020 face, dit-il, à la mal gouvernance et au tâtonnement du régime du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

« Le peuple choisira l’espoir incarné par Eddie Komboïgo pour remettre le pays sur la voie du développement », a-t-il déclaré. Et l’ancien Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, de renchérir : «Nous nous engageons à nous battre jusqu’à la dernière goutte de sueur pour assurer une victoire éclatante au CDP et à notre candidat Eddie Komboïgo au soir du 22 novembre ». Le candidat Eddie Komboïgo a débuté son propos par un hommage à la ville de Koudougou. « Je voudrais rendre un hommage à cette terre qui a vu naître le premier président de l’histoire de notre pays, feu Maurice Yaméogo », a-t-il exprimé. Fustigeant le régime au pouvoir, il a laissé entendre que l’heure est venue de dire la vérité aux dirigeants.

« Il faut mettre fin à cette gouvernance du MPP marquée par l’amateurisme et prendre son destin en main en ramenant triomphalement le CDP au pouvoir par les urnes le jour du scrutin », a-t-il lancé. De l’avis du candidat de l’ancien parti majoritaire, les jeunes ont été manipulés en 2014 pour opérer une insurrection contre le régime de l’ancien président Blaise Compaoré en faisant miroiter un changement. «Aujourd’hui, la jeunesse est désabusée et réclame le retour du CDP aux affaires », a-t-il fait savoir. Pour lui, il n’y a pas de développement sans paix ni sécurité ; c’est pourquoi, il dit avoir inscrit la réconciliation comme priorité dans le nouveau pacte qu’il propose au peuple burkinabè. « Je m’engage dès le lendemain de mon élection à œuvrer au retour de tous les filles et fils du Burkina Faso exilés à l’étranger pour des raisons diverses en vue de la construction du pays dans la paix et l’unité nationale », a précisé M. Komboïgo.

Concernant les autres axes de son programme, l’homme d’affaires s’est engagé à désenclaver les chefs-lieux de provinces par la réalisation de routes bitumées et l’opérationnalisation rapide de l’autoroute Ouagadougou-frontière de la Côte d’Ivoire. De même que le renouvellement du chemin de fer et son prolongement jusqu’à la frontière avec le Niger voisin. L’achèvement de l’aéroport de Donsin figure également en bonne place dans le projet de société du CDP, selon son candidat Eddie Komboïgo. Aux militants de Koudougou, il a promis la réouverture de la nouvelle usine Faso fani qui doit renaître sur les cendres de l’ancienne usine de textile. Il s’est engagé à être un président rassembleur une fois installé au palais présidentiel de Kosyam. Les représentants des jeunes, des anciens, des femmes ont promis au natif de Yako d’investir les différentes communes du Boulkiemdé pour faire passer son message. Yaya Zoungrana, Issa Gandéma, Pauline et Cyrille Kaboré sont les candidats du CDP aux législatives dans le Boulkiemdé.

Beyon Romain NEBIE
beynebie@gmail.com
Gontran FORGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.