Message de campagne du candidat Kadré Désiré Ouédraogo

Agir ensemble pour une prospérité partagée

Peuple du Burkina Faso,

Je crois fermement que les difficultés présentes qui assaillent nos populations ne sont pas une fatalité mais bien la résultante de politiques peu audacieuses. C’est à cette audace salvatrice que je vous convie le 22 novembre 2020.
Votons pour le changement afin que l’avenir du pays échappe au marasme socio-économique généralisé dans lequel des politiques sans génie l’ont plongé.
Un Burkina qui gagne, le Grand Faso fait de prospérité partagée, est possible. Il suffit par votre vote de mettre les hommes, les femmes qu’il faut, à la place qu’il faut. J’en appelle donc à votre clairvoyance citoyenne.

Accordez-moi votre confiance ! Avec des hommes et des femmes neufs, des patriotes qui innovent dans la prospection de solutions hardies, nous construirons ensemble un avenir meilleur pour nos populations.
Sur le plan sécuritaire, si je suis élu président du Faso, les 100 premiers jours de mon mandat verront la création :

– d’un Conseil national de défense pour veiller, entre autres, au respect du code général des Armées afin d’améliorer leur commandement et leurs actions dans la lutte contre le terrorisme ;
– des corps de réserve citoyens et de supplétifs du renseignement. Ils aideront par l’information à l’anticipation des forces de défense et de sécurité ;
– d’un service civique national de 3 mois obligatoire pour les jeunes de 18 ans dont la formation militaire et civique sous l’encadrement de l’armée renforcera la participation des populations à la défense nationale en cas de nécessité.

En matière de développement socio-économique, je rappelle qu’il commence par l’homme et finit par l’homme. Cette vérité nous commande de valoriser le capital humain notamment par la formation de la jeunesse, l’atout premier dans la production des biens et services. Une revalorisation de la fonction enseignante va y contribuer.
Je m’engage aussi à juger tous les crimes économiques dont les dossiers restent pendants en justice. Cela dans un souci d’assainir le climat des affaires afin d’encourager les investissements et le soutien des partenaires techniques et financiers.
Au niveau de la santé, l’assurance maladie universelle sera mise en œuvre pour le plus grand nombre afin de favoriser son accès à des soins de qualité.
Ces actions urgentes durant mes 100 premiers jours à la présidence du Faso n’occulteront pas notre engagement sur le long terme pour la prise en compte efficace des autres priorités .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.