Forum national des jeunes 2019 Les recommandations passées à la loupe

Le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes a organisé, le 11 novembre 2020 à Tenkodogo, un atelier de restitution et de suivi de la mise en œuvre des recommandations issues de ce forum national des jeunes, édition 2019, tenu en septembre dernier à Bobo-Dioulasso.

Les recommandations formulées lors du Forum national des jeunes (FNJ) édition 2019, tenu en septembre à Bobo-Dioulasso, sont variées et touchent quasiment tous les pans de la vie de la nation ainsi que les secteurs d’intervention portés par les différents départements ministériels et institutions de la république. Dans le but de restituer lesdites recommandations dans les régions en vue de leurs mises en œuvre et préparer le prochain FNJ, le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes (MJPE), organise des rencontres par zone, dont celle de Tenkodogo, le 11 novembre 2020 qui a réuni des jeunes des régions du Centre-Est, de l’Est et du Centre-Sud. L’objectif général est de faire le point de l’état de mise en œuvre de ces recommandations. Plus spécifiquement, il s’agit de présenter les recommandations du forum national des jeunes, édition 2019 par région et par catégorie et leur état de mise en œuvre. Estimant que ces différentes recommandations ont été formulées par les jeunes, le Directeur général de la jeunesse et de l’éducation permanente (DGJEP), Larga Pilga, a jugé qu’il était utile d’organiser des rencontres dans les différentes régions auprès des jeunes, pour la restitution et le suivi de leurs mises en œuvre, recueillir leurs amendements et faire des suggestions pour qu’au prochain forum, il y ait un bon taux de mise en œuvre de ces recommandations. Larga Pilga a toutefois précisé qu’au regard de la nature des recommandations, certaines d’entre elles ne peuvent pas être mises en œuvre en espace d’un ou deux ans. «Toujours est-il que les départements ministériels ont pris des engagements pour mettre en œuvre et de façon progressive, l’ensemble des recommandations», a expliqué M. Pilga. La chargée d’études au gouvernorat du Centre-Est, Mamounata Congo, représentant le gouverneur de la région, a salué la tenue de cet atelier qui témoigne de la volonté et de l’engagement des plus hautes autorités du pays à placer les jeunes au cœur de l’action gouvernementale afin de faire d’eux, non seulement des bénéficiaires, mais aussi et surtout des acteurs-clés du développement de la nation.

Suivi des recommandations

Mme Congo a, dans cette lancée, félicité le gouvernement à travers lui, le ministère en charge de la jeunesse pour cette initiative et surtout, pour la tenue effective de cette rencontre qui s’inscrit dans la logique de suivi des recommandations des jeunes. Pour le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), Moumouni Diarra, l’une des recommandations-phare formulée lors du forum national de la jeunesse, édition 2019, était l’emploi des jeunes à travers des financements pour la création d’entreprises et des centres de formation professionnelle dans les régions. Et cet atelier est un début de suivi de la mise en œuvre de leurs recommandations. «Nous constatons un début de suivi et de mise en œuvre de nos recommandations qui étaient très attendues par les jeunes. Toutefois, nous restons sur notre position de voir et de les évaluer avant de faire des appréciations», a déclaré M. Diarra. La représentante du gouverneur a lancé un appel à la jeunesse dont leurs contributions et suggestions permettront de faire du Burkina Faso, un havre de paix, de cohésion sociale et d’harmonie. Elle a, en outre, félicité pour la veille citoyenne dont la jeunesse a toujours su faire montre face aux enjeux des temps présents.

Bougnan NAON
Noufou SAWADOGO
(Collaborateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.