Le NTD vise les deux sièges du Poni

La section provinciale du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) a tenu, le vendredi 13 novembre 2020, à Gaoua, dans la province du Poni, un meeting afin d’appeler les électeurs à voter le parti aux élections législatives du 22 novembre prochain.

Le Nouveau temps pour la démocratie (NTD) a l’ambition de faire élire ses deux candidats de la province du Poni aux élections législatives du 22 novembre prochain. Pour ce faire, il a tenu, le vendredi 13 novembre 2020, un meeting provincial dans la ville de Gaoua afin de présenter son offre politique et appeler les électeurs à voter le parti. Le candidat tête de liste de la province, Djourmité Nestor Noufé, a salué la mobilisation des militants et sympathisants, preuve de leur engagement pour la victoire du NTD. Selon lui, le Poni regorge plusieurs potentialités comme l’or qui devrait propulser son développement. «Il y a beaucoup de sites d’or qui ne profitent ni aux populations ni aux orpailleurs. Une fois à l’Assemblée nationale, ce sera notre cheval de bataille », a promis Djourmité Nestor Noufé. A cet effet, il a appelé les électeurs à voter utile.
Le président du NTD, Vincent T. Dabilgou, a rappelé que son parti a décidé d’accompagner le président Roch Marc Christian Kaboré depuis 2015 et encore à la présente élection présidentielle. Pour lui, ce soutien se justifie par le bilan positif du président Kaboré notamment dans la province du Poni. En décidant de présenter des candidats aux élections législatives, a-t-il mentionné, son parti souhaite obtenir de nombreux élus afin d’offrir une majorité confortable à leur candidat à la présidentielle. « Dans le Poni, nous avons décidé de faire confiance à la jeunesse afin que de là, nous démontrions qu’elle est engagée pour une transition générationnelle », a souligné le président Dabilgou. C’est pourquoi, il a sollicité les voix de la population pour donner à la jeunesse la place qui lui revient.
Au cours du meeting, les militants et sympathisants du NTD ont rendu hommage, à travers une minute de silence, aux soldats tombés dans une embuscade à Tin-Akoff dans la région du Sahel.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.