Opération « Un étudiant, un ordinateur » 256 bénéficiaires reçoivent leurs appareils

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a remis plus de 200 ordinateurs à des étudiants des universités, Pr Joseph-Ki-Zerbo et Thomas-Sankara, le vendredi 13 novembre 2020 à Ouagadougou.

L’opération « Un étudiant, un ordinateur » continue de faire des heureux bénéficiaires dans les universités publiques du Burkina Faso. En effet, au nombre de 256 étudiants des Universités, Pr Joseph-Ki-Zerbo et Thomas-Sankara, ils sont rentrés en possession de leur « précieux » sésame. La cérémonie de remise symbolique desdits ordinateurs à ces étudiants a eu lieu, le vendredi 13 novembre 2020, à Ouagadougou en présence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga. A entendre le Pr Maïga, cette remise entre dans le cadre du programme présidentiel de 2015 du président du Faso : « Un étudiant, un ordinateur » dont l’objectif est de développer le capital humain des apprenants et de contribuer à optimiser le système LMD qui nécessite un effort de l’étudiant à 60%. « L’évolution de l’enseignement supérieur nous a amenés à un moment donné à basculer dans le système LMD au détriment du système classique. C’est une dynamique mondiale au niveau de l’espace UEMOA. Cependant, l’harmonisation de ce système nécessite des conditions à remplir puisque dans le LMD, l’étudiant a sa part de responsabilité et en fonction de sa formation, il fournit une participation qui va de 40 à 60% », a-t-il indiqué. Ainsi, cette participation demande l’accès à une documentation de qualité et surtout d’un outil de qualité qui permet de se connecter et de pouvoir travailler à la maison, foi du ministre Maïga. Satisfait de la concrétisation du projet « Un étudiant, un ordinateur » qui a permis de subventionner des ordinateurs à 60%, le premier responsable du ministère en charge de la recherche scientifique et de l’innovation a invité les bénéficiaires à faire bon usage de ces ordinateurs.

Un outil “très” important

Heureux d’être parmi les bénéficiaires, Clément Ouédraogo, étudiant en Lettres modernes (LM), a traduit toute la joie qui l’anime à travers la réception de son ordinateur. Il a du même coup exhorté ses pairs à faire des ordinateurs reçus, des outils d’apprentissage. L’étudiant en Sciences exactes et appliquées (SEA), Moussa Nebié, quant à lui, a salué l’acte posé par leur ministère de tutelle qui leur permettra d’être en phase avec l’évolution. « Avec l’évolution des TIC, l’ordinateur devient un outil très important pour les étudiants », a-t-il souligné. Pour ce faire, il a, au nom de tous ses camarades, promis de faire bon usage de ses outils comme leur a demandé le Pr Maïga. Tous de marque « HAIER » fabriqués par la structure « Horizon informatique », partenaire technique chargée de la livraison des outils, ces ordinateurs d’écran 14.1 pouces sont, entre autres, dotés de 500 Go de ram, d’un port USB3.o, de 2 ports USB2.o, d’un lecteur de carte mémoire, d’une sortie microphone avec système d’exploitation Windows 10 Home France. Dressant le bilan, le responsable du projet, Mamoudou Cissé, a indiqué que ce sont 5914 étudiants qui ont bénéficié de cette subvention du gouvernement depuis son lancement, le 30 avril 2020. Par ailleurs, la subvention a été possible grâce au soutien de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) à travers son fonds universel qui a mis deux milliards F CFA à la disposition du ministère en charge de la recherche scientifique pour accompagner l’opération « Un étudiant, un ordinateur ». Fermée depuis un moment, la plateforme « campusfaso.bf » s’ouvrira très prochainement à tous ceux qui souhaiteront s’inscrire pour bénéficier de l’offre du président.

Hadofini Clotilde BICABA
(Collaboratrice)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.