« Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil! ». Formule qui fit florès et qui peut bien servir en politique!

« Est- ce que ce monde est sérieux ?» A cette question du chanteur français, chacun peut apporter sa réponse, singulièrement face à un monde politique sans un dieu qui peut reconnaître les siens! On parle souvent de fonctions, de charges politiques, mais peu de chefs laissent choir leur charge! Même éloignés par la force des armes ou la clameur populaire, il en est qui, comme un vieux cheval de retour, demandent, se battent pour le siège du chef ! Nos langues dans leur verdeur réaliste soutiennent qu’il faut accepter même la chefferie des latrines, car la corvée de ce qu’il sait et sent, revient à d’autres ! Il n’y a pas de sot métier !..
Et depuis Vespasien, on sait que l’argent n’a pas d’odeur et peut provenir d’en bas !…
Nous savons à présent, nous autres que l’on traita de « damnés de la terre, que le « Visage pâle» peut lui aussi, se comporter comme un cas pathologique du pouvoir suprême sans aucune retenue d’un grand pachyderme ! Puissent tous les
jeunes et autres adultes, au-delà des espèces craquantes, sonnantes et trébuchantes, voter d’abord pour la patrie et les jours meilleurs.

Mounir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.