Conquête de l’électorat : La CGT-B met en garde les « vendeurs d’illusion »

Face aux militants et sympathisants de l’unité syndicale…

La coalition syndicale des travailleurs a organisé, le mardi 17 novembre 2020 à Ouagadougou, un meeting en vue de lancer un appel à l’endroit de leurs militants et sympathisants à ne pas baisser la garde face aux ’’vendeurs’’ d’illusion en cette période électorale.

Alors que les différents candidats aux élections présidentielle et législatives sont à la conquête des voix pour consolider leur position sur l’échiquier politique nationale, la coalition syndicale des travailleurs, bat le rappel de ses troupes pour les combats à venir. Et, c’est la Bourse du travail qui a servi de cadre à cet effet. « Nous invitons les travailleurs à éviter de nourrir des illusions sur les élections en cours et par conséquent, demeurer parfaitement lucides quant à l’analyse de leur situation et des mesures à prendre pour défendre les acquis et améliorer leurs conditions, à créer les conditions favorables au renforcement de l’unité d’actions de l’ensemble des centrales et syndicats de notre pays », est, entre autres, l’appel de de la coalition. Selon elle, plusieurs signaux indiquent que le gouvernement actuel n’a pas tenu parole.

Il s’agit notamment de la remise en cause des libertés et les acquis sociaux et démocratiques qui se sont traduits par le non-respect des engagements pris avec les organisations syndicales, de mesures de restriction des libertés, des attaques contre les acquis sociaux des travailleurs. « Les positions prises par le mouvement syndical, sont historiques. Ce ne sont pas des positions d’émotion et instantanées. Et lorsque nous prenons des décisions, elles tiennent compte de l’histoire », a déclaré le secrétaire général du CGT-B, Bassolma Bazié. Il a indiqué à l’endroit des travailleurs que leur mobilisation et leur unité doivent être renforcées. Il en est de même pour ce qui est de la protection de leurs droits et acquis.

Il a aussi expliqué aux militants que leur promotion viendra de leur vigilance et de leur union. « Cela ne viendra pas de changement de régime », a-t-il averti. Conscient que tout peut arriver au cours d’une élection, Bossolma Bazié a invité les uns et les autres à privilégier l’intérêt supérieur de la nation. «Ce qui nous préoccupe aujourd’hui, c’est la stabilité du pays, la sauvegarde des acquis démocratiques à travers l’unité des travailleurs », a précisé M. Bazié. Par ailleurs, il a demandé aux politiciens, l’arrêt de la gabégie en ces temps de campagne au profit de l’intérêt des populations.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
tousunis.do@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.