Message de campagne du candidat Me Ségui Ambroise FARAMA

Mon Projet de société, UN NOUVEAU DEPART POUR SAUVER LE BURKINA FASO, est construit autour d’un programme de développement pour apporter un vrai changement qualitatif en réponse aux aspirations du peuple burkinabè. Ce projet repose d’abord sur une vision forte, dont l’un des éléments cardinaux est le « Burkind’lim ».
Le « Burkind’lim » est notre philosophie nationale de gouvernance du pays que je propose comme creuset de nos valeurs, socle de notre identité collective et boussole de notre développement.
Mon programme s’articule ensuite autour des priorités et urgences qui assaillent les citoyens burkinabè : trouver des réponses appropriées à ces priorités et urgences est la seule vraie indication que nos compatriotes accèdent aux services sociaux de base et au progrès. La question sécuritaire est l’une de ces urgences et priorités.

La première partie traite des différentes dimensions du « Burkind’lim » conçu pour être le concentré de nos valeurs culturelles et sociétales, notre socle culturel endogène pour un nouveau départ en comptant sur nos propres forces.

La deuxième partie est consacrée aux actions d’urgence et prioritaires :
– sauver le Burkina Faso du désastre sécuritaire ;
– assurer à chaque Burkinabè un accès de proximité à l’eau potable en quantité suffisante et un cadre de vie assaini ;
– développer le capital humain par la santé, l’éducation et la formation pour mettre fin à l’extrême pauvreté et renforcer l’inclusion sociale ;
– faire de l’égalité des chances homme-femme un facteur de développement harmonieux ;
– faire de la famille et des personnes du troisième âge des creusets du développement de notre capital humain et gardien de nos valeurs ;
– résoudre définitivement la question énergétique au Burkina Faso ;
– apporter des solutions rapides et concrètes à la question du logement au Burkina Faso ;
– relever de manière substantielle le pouvoir d’achat des ménages, etc.
La troisième partie du programme est consacrée à la présentation et à la description des piliers de la croissance.
Le coût global de notre programme de développement est estimé à 17 995,23 milliards de F CFA pour les cinq années de mise en œuvre. Pour l’exécuter, nous allons nous appuyer sur un effort exceptionnel de mobilisation de nos ressources propres, en veillant à maintenir la pression fiscale autour de 20% en moyenne, condition sine qua non, pour développer l’économie et réduire considérablement la pauvreté par la création d’emplois décents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.