Salif Sanfo, promoteur du spectacle «Votez pour moi »

Organisée par Productions universelles, la deuxième édition du spectacle « Votez pour moi » aura lieu le vendredi 20 novembre 2020 au Jardin de la musique Reemdoogo. En prélude à l’événement, son promoteur, Salif Sanfo, dévoile, dans cette interview, les grandes lignes et la philosophie artistique de ce deuxième rendez-vous.

Sidwaya (S) : Le deuxième rendez-vous de votre spectacle « Votez pour moi » se tiendra ce vendredi 20 novembre 2020. Quel est l’objectif de cet événement qui se tient deux jours avant l’élection présidentielle?

Salif Sanfo (S.S.) : L’objectif de ce deuxième rendez-vous est de mobiliser l’électorat autour d’un concept en vue de contribuer à des élections apaisées. Autrement dit, c’est une initiative citoyenne qui a pour objectif de promouvoir les élections apaisées à travers le rire. Si vous me permettez le néologisme, c’est une «Thérapeurire », une thérapie par le rire. L’événement a lieu 48 heures avant le scrutin afin de pouvoir le diffuser sur les chaînes de télévision, radio et web télé partenaires, dans l’optique de partager le maximum possible de bonne humeur avec les Burkinabè.

S : « Votez pour moi » signifie-t-il que le public qui fera le déplacement sera appelé à voter?

S.S. : Oui, bien sûr ! Lorsqu’un spectateur a son ticket, cela signifie qu’il a sa carte d’électeur. Il y pourra voir les douze humoristes-candidats en lice. Chaque candidat aura 8 minutes pour convaincre. 12 urnes seront disposées sur la scène. Chaque candidat aura son urne.
Lorsque les différents candidats finiront de jouer, la Commission humoristique électorale nationale indépendante (CHENI) procédera au dépouillement. Pendant cette phase, l’observateur international des élections, le célèbre humoriste ivoirien, Adama Dahico tiendra le public en haleine. Une fois le dépouillement achevé, la Cour Constitutionnelle du rire, les Dupons, viendra valider le vote et nous allons proclamer les résultats.

S : En quoi consiste le concept « Votez pour moi »?

S.S. : « Votez pour moi » consiste à passer un message de paix et d’apaisement, un message de responsabilité sociale pour des élections apaisées sur notre continent et dans notre pays. A travers « Votez pour moi », nous ambitionnons également de propulser de nouveaux talents et de faire la promotion du One Woman Show. Nous comptons, en effet, parmi les 12 candidats, 3 femmes. Comme nous l’avons fait pour Moussa Petit sergent, Gombo.com ou Ali Ponré 1er, nous voulons continuer à développer des talents humoristiques et à favoriser la diffusion régulière de leurs œuvres sur les chaînes de radio et télé de la place. « Votez pour moi » comporte une seconde phase qui consistera à investir le samedi 28 novembre 2020, le président élu. Le deuxième à l’arrivée fera office de Chef de file de l’opposition (CFOP). Il sera de l’opposition humoristique (rires). L’idée est de promouvoir l’acceptation des résultats et la promotion de la démocratie.

S : Le thème de cette 2e édition est « Je vote les mains propres, je vote celui qui a des mains propres, je vote celui qui développe la culture, l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement ». Faut-il y voir un slogan politique?

S.S. : Non, il ne s’agit aucunement d’un slogan politique. Je travaille depuis 2012, grâce à l’ONG Water Aid, sur la question de l’eau, l’hygiène et l’assainissement. C’est aussi le cas depuis 2016 avec l’ONG IRC qui a décidé de faire de nous, cette année, des ambassadeurs de bonne volonté pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement. C’est dans cette dynamique que ce thème a été choisi. En outre, nous sommes en plein COVID-19, donc la question de l’eau, l’hygiène et l’assainissement sont toujours d’actualité pour la santé de tous.

S : Qu’est-ce qui fera la particularité de cette 2e édition, notamment en termes d’innovation?

S.S. : Le nombre de candidats a doublé en l’espace de deux élections. L’édition de 2015 que nous avons organisée à Bobo et à Ouaga, en collaboration avec SemFilms ne comptait, en effet, que 6 candidats. De plus, il n’y avait qu’une seule femme, cette fois, nous avons trois femmes. Il y aura des gens qui pourront voter immédiatement après la prestation de leur artiste préféré s’ils le veulent, sur le site . C’est l’une des innovations, c’est-à-dire faire vivre l’événement sur la toile. L’autre particularité est qu’en plus des télés et des radios, l’événement sera diffusé aussi sur les réseaux sociaux, l’objectif étant de promouvoir davantage la bonne humeur et l’apaisement sur toutes les plateformes possibles.

S : Y aura-t-il d’autres humoristes en dehors des 12 candidats?

S.S. : Ils seront au total sur scène une quinzaine, hormis les levées de rideau. C’est inédit. Nous invitons donc le public à sortir massivement. Les tickets de deux mille (2000) francs CFA sont déjà épuisés.
Seuls les tickets de cinq mille (5000) francs sont encore disponibles. Nous invitons les populations à venir massivement soutenir les humoristes afin d’œuvrer à la promotion d’élections apaisées.

S : La maladie à Coronavirus est toujours d’actualité. Des dispositions seront-elles prises pour le respect des mesures-barrières?

S.S. : Bien sûr ! A l’entrée, chaque spectateur se lavera les mains avec une solution hydroalcoolique. Le comité d’organisation prévoit remettre des visières à tous les spectateurs qui feront le déplacement.

Interview réalisée par
W. Aubin NANA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.