La population du Nord promet : « un coup définitif » pour le candidat Roch

Le candidat à l’élection présidentielle du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré, est allé ce 19 novembre 2020 à Ouahigouya solliciter les voix de la population de la région du Nord pour sa propre succession au soir du 22 novembre 2020.

Venus des quatre provinces (le Passoré, le Zondoma, le Yatenga et le Lorum) de la région du Nord, les populations ont « communié » avec le candidat Roch Marc Christian Kaboré, ce 19 novembre 2020. Avant de livrer son message, le candidat a rendu un hommage au Dr Salifou Diallo. « Il a tant fait pour la nation, pour la région du Nord et surtout, il s’est donné pour le parti », s’est-t-il souvenu. Pour convaincre son électorat du Nord, dans son message, il a expliqué que son 1er mandat a été bouleversé par l’avènement du terrorisme. « Seulement 14 jours après mon investiture, le pays a eu sa première attaque terroriste. Une chose à laquelle je ne m’attendais pas », a-t-il soutenu.

A cela, s’ajoute la fronde sociale et cette année la COVID-19. Nonobstant tout cela, il a souligné que durant son mandat, des réalisations ont été faites pour la région. Il s’agit notamment de la construction du barrage de Guitti en vue de réduire la pénibilité de l’accès à l’eau potable. Il a promis que d’ici la canicule (avril -mai 2021) prochaine, une fois réélu, l’approvisionnement en eau potable dans la ville de Ouahigouya sera une réalité car déjà les financements sont acquis. Le bitumage de la route Ouahigouya-Gourcy est presque fini. Durant son prochain mandat, a-t-il promis, il va s’atteler au bitumage de celle Ouahigouya-Tougan. « Déjà les financements sont bouclés.

Il reste à lancer les appels d’offres », a-t-il affirmé. En plus, il a pour projet de bitumer le tronçon Yako-Toma, Ouahigouya-Sapaga, Gourcy-Ouagadougou et Ouahigouya-Djibo. A cela s’ajoute le bitumage de la voirie à l’intérieur de la cité de Naaba Kango. Pour ce qui est de la culture maraîchère, il faut mettre en place des techniques de conservation des produits (la pomme de terre, les légumes…). « Avec l’avènement de la COVID-19, j’ai constaté que les producteurs ont subi d’énormes pertes économiques. C’est pourquoi je m’engage à le faire », a-t-il indiqué. En ce qui concerne l’employabilité, le candidat du MPP a expliqué que son objectif est de mettre l’accent sur l’éducation technique en construisant des écoles techniques. « Une fois en fin de cycle, l’étudiant peut développer l’entrepreneuriat par des activités d’élevage et d’agriculture. Il y aura un accompagnement financier pour cela », a souligné M. Kaboré.

De multiples doléances au compteur

A l’entendre, le MPP a toujours travaillé pour développer le pays, pour la population. C’est pourquoi, il sollicite les voix des habitants de la région pour une réélection. « C’est à vous de me noter le jour du scrutin afin que certains candidats sachent que c’est eux qui auront la note de 0/20 », a-t-il insisté. Pour lui, la population du Nord lui avait fait confiance en le votant en 2015. « Une fois réélu, je m’engage à faire mieux durant ce quinquennat pour la région qui est un véritable pôle de croissance économique », a-t-il déclaré. De l’avis du directeur provincial de la campagne, Smaïla Ouédraogo, au regard de la mobilisation à ce meeting, la population a démontré qu’elle soutient le candidat Roch Marc Christian Kaboré. Celui-ci se dit confiant quant à l’issue des élections « car nous sommes des hommes honnêtes et l’honnêteté étant un remède, je suis rassuré de mon coup K.O. grâce au vote du Nord ».

Pour le directeur provincial de la campagne, Smaila Ouédraogo, c’est un coup définitif que promet la population. « Avec ce quinquennat, nous allons mettre fin aux terrorismes », a-t-il précisé. Au cours du meeting, des artistes comme Oumou Sangaré du Mali, Fadal Dey de la Côte d’Ivoire, Floby, Habibou Sawadogo et Dez Altino du Burkina Faso ont rehaussé l’éclat de la rencontre. Avant la tenue du meeting, Roch Marc Christian Kaboré a eu un échange direct dans la matinée avec les forces vives de la région. Tour à tour, elles ont transmis leurs doléances. Il s’agit, entre autres, d’optimiser la maîtrise de l’usage de l’eau pour le bétail et la culture maraîchère, l’aménagement des superficies irrigables au barrage de Guitti pour l’exploitation, la construction de maisons de la Femme dans les chefs-lieux de provinces, des centres de formation professionnelle et des marchés modernes. En sus, il faut également équiper et rendre fonctionnel le centre hospitalier universitaire de Ouahigouya tout en renforçant son plateau technique, estime M. Kaboré. Le candidat du MPP a indiqué avoir pris bonne note de toutes ces préoccupations et a promis les résoudre progressivement. Déjà, pour ce qui est de l’agriculture, 1000 tracteurs seront octroyés aux agriculteurs pour mener leurs activités. Ils seront subventionnés à 50% par l’Etat. Une unité d’achat des intrants existe et une usine de fabrication est en cours de réalisation.

Dans le domaine de la santé, il a soutenu que le CHR de Ouahigouya sera transformé en Centre hospitalier universitaire. En ce qui concerne les femmes, il a pris l’engagement de construire des centres de formation professionnelle dans chaque
province.

Fleur BIRBA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.