Lutte contre le banditisme : un corps habillé et ses acolytes aux arrêts

Le service régional de la police judiciaire du Centre a, au cours d’un point de presse présenté, le jeudi 19 novembre 2020, à Ouagadougou, cinq délinquants auteurs de plusieurs braquages et cambriolages de domiciles, dans la capitale et à Ziniaré.

Le Service régional de la police judiciaire (SRPJ) du Centre par l’entremise de sa brigade de recherches a mis fin aux activités d’un groupe de malfaiteurs spécialisés dans les vols et braquages à main armée. Les présumés coupables opéraient dans les espaces verts, les commerces et les domiciles. Les cinq présumés auteurs de ces forfaits à savoir C.S, 34 ans, corps habillé résidant au secteur 24 de Ouagadougou, G.P.J.P, 21 ans, employé de commerce domicilié au secteur 18 de Ouagadougou, repris de justice, O.I., 22 ans orpailleur, domicilié au secteur 18 de Ouagadougou, G.F alias Fasco, 21 ans, orpailleur, domicilié au secteur 18 de Ouagadougou, repris de justice et O.D.F., 23 ans, orpailleur, domicilié à Komsilga, repris de justice également, ont été présentés à la presse, le jeudi 19 novembre 2020, par le commissaire principal, Sayidou Galbané et ses collaborateurs. Les aveux des cinq individus interpellés ont permis de comprendre que le gang est composé d’une dizaine de membres opérant à Ouagadougou précisément dans les quartiers Toudbwéogo, Nagrin, Karpala, Yagma, Gounghin, Balkuy et Ziniaré. Les investigations ont permis de saisir un pistolet automatique de calibre 9 millimètres, des munitions, des armes blanches, des vélomoteurs et divers autres matériels volés, a indiqué le commissaire Galbané. « Les faits remontent depuis courant octobre 2020 ou dame Kaboré en compagnie de sa camarade Ilboudo ont été physiquement agressées et dépossédées de leurs biens. Elles ont alors déposé une plainte.

Le groupe ainsi démantelé était bien structuré et a fait de nombreuses victimes aussi bien à Ouagadougou qu’à Ziniaré. La phase d’enquête est actuellement close. Ils seront tous conduits devant le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour les suites judiciaires», a-t-il révélé. Qu’à cela ne tienne, le SRPJ du Centre a invité les populations à la vigilance. Aux victimes, elle leur a recommandé également de ne pas hésiter à se déclarer en cas de vol. Dame J.S a été victime d’un braquage à domicile. « Je suis très contente du travail de la police, que Dieu les protègent. Je les remercie encore d’avoir retrouvé ma moto », s’est-elle réjouie. Elle a avoué avoir reconnu trois des malfrats qui ont suivi son époux une nuit vers 20 heures jusqu’à son domicile au quartier Toudbwéogo. Ils ont ensuite retiré sa moto, les portables de la famille et la somme de 500.000 F CFA.

SIDGOMDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.