Tahirou Barry termine sa campagne à Gaoua

Le candidat à la présidentielle, Tahirou Barry, du Mouvement pour le changement et la renaissance a tenu, le jeudi 19 novembre 2020 son dernier meeting de campagne dans la ville de Gaoua. A trois jours du scrutin, il a appelé les électeurs de la région du Sud-Ouest à prendre leurs responsabilités en votant pour le vrai changement.

Le candidat du Mouvement pour la renaissance et le changement (MCR) à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain, Tahirou Barry, termine sa campagne dans la ville qui l’a vu grandir. Le jeudi 19 novembre 2020, il a tenu son dernier meeting à la place de la Révolution de Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-Ouest.

Devant ses militants et sympathisants, il a tenu un discours de mobilisation pour changer la situation du Burkina Faso. « Après cinq ans de gouvernance, le MPP nous laisse un pays en crise notamment sur le plan sécuritaire, économique, social, … », a-t-il dénoncé. Pour lui, c’est comme si les Burkinabè avaient confié en 2015 leur car à un chauffeur qui, au lieu de prendre la route indiquée, « a emprunté la route des collines de Bafuji où il s’est enfoncé ». ll est donc temps, à l’écouter, de faire un choix conséquent pour ne plus commettre l’erreur du passé. Tahirou Barry a laissé entendre que les réalisations que le pouvoir du MPP présente ne sont pas dignes du Burkina Faso. C’est pourquoi il a demandé à la population du Sud-Ouest de prendre ses responsabilités pour dire non à la misère, au pillage des ressources, … « Nous avons besoin d’une nation forte qui a de l’ambition et veut grandir dans sa diversité, sa force. Si nous avons la confiance du peuple, nous allons engager une opération dragon pour avaler les serpents et les sangsues qui pillent notre richesse.

Tous ceux qui seront traqués viendront méditer leur sort à la prison civile de Gaoua », a promis M. Barry. Aussi, a-t-il ajouté, au soir du 22 novembre s’il est porté à Kosyam, il fera du Burkina, le grenier du Sahel et ce chantier va partir de la région du Sud-Ouest, riche en potentialités agro-sylvo-pastorales. Dans son programme, le candidat du MCR entend faire de la région la capitale touristique de la région, ouest- africaine parce qu’elle a toutes les richesses pour émerger comme une puissance touristique. D’autres engagements comme le relèvement des plateaux techniques des hôpitaux, la fin de l’accaparement des terres par les sociétés immobilières ont été pris devant son auditoire. « Je vous demande un contrat social, de confiance afin de bâtir avec vous une nation battante. Nous avons suffisamment souffert et il nous faut opérer un vrai changement », a laissé entendre le candidat Barry.

Le candidat, tête de liste, dans la province du Poni au titre du MCR, Sansan Jonas Hien, a salué la mobilisation des militants et sympathisants de son parti. De ses dires, Tahirou Barry a été investi candidat à Gaoua et a choisi cette ville encore pour clore sa campagne. « Ce grand intérêt de notre candidat pour les questions de développement de la région doit nous amener à le voter. Son programme est celui qui va apporter la solution à nos problèmes », a soutenu Sansan Jonas Hien. Par conséquent, il a rassuré M. Barry que s’il s’en tenait seulement aux électeurs du Sud-Ouest, la victoire est déjà certaine.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.