L’UPC propose de relever le SMIG à 50 000

L’Union pour le progrès et le changement (UPC)  a présenté son projet de société à l’Unité d’action syndicale (UAS) le jeudi 19 novembre 2020 à Ouagadougou.

 L’Union pour le progrès et le changement (UPC) poursuit sa campagne d’information sur son projet de société dans l’optique d’obtenir le maximum d’adhésion à sa cause. Une délégation du parti du lion conduite par l’économiste Idrissa Ouédraogo par ailleurs directeur du programme présidentiel de Zéphirin Diabré, a présenté hier à Ouagadougou l’offre politique de l’UPC dans le domaine du travail à l’Unité d’action syndicale. Selon l’enseignant d’université, les questions du travail et d’emplois se trouvent à tous les niveaux du programme. « Le projet met l’accent sur les dimensions qui touchent le monde du travail et de l’industrialisation.  Nous avons pensé à la question du pouvoir d’achat qui est important. Nous proposons que les salaires soient indexés à l’inflation et que le SMIG actuellement faible passe de 30 064 à 50 000 FCFA » a expliqué M Ouédraogo. Concernant les jeunes et les femmes, a-t-il poursuivi, notre programme ambitionne en 5 ans  de créer plus d’un million d’emplois. L’universitaire a par ailleurs précisé qu’une fois Zéphirin Diabré élu, son gouvernement s’attèlera à mettre en place une sorte de conférence générale du travail où des travailleurs, les syndicats et l’exécutif discuteront des différents problèmes qui concernent le monde du travail. Il s’agira, a précisé le directeur du programme présidentiel de Zéphirin Diabré, de discuter avec eux pour voir comment conduire le pays et aller vers une paix sociale. Pour cela, il nous faut un accord avec le monde syndical car ce sont des partenaires essentiels dans la réalisation de notre politique, a-t-il justifié. Le message semble être reçu par les hôtes. A écouter le secrétaire général adjoint de la confédération Force ouvrière, Germain W Zongo représentant l’UAS, un compte rendu de la rencontre sera fait aux responsables et à la base afin que chacun puisse apprécier le contenu du programme de l’UPC.  « Nous sommes venus écouter religieusement ce que l’UPC nous propose comme programme. L’UAS étant un bloc, nous allons rendre compte » a-t-il déclaré. M. Zongo a en outre nourrit l’espoir que le parti du lion mettra en œuvre  sa politique  de 365 000 emplois par an, dès qu’il accèdera au pouvoir. Car-a-t-il dit  cela permettra à nos étudiants qui sont au chômage d’avoir des emplois décents.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.