Elections couplées : La CENI fait le point de la mi-journée

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a fait le point du déroulement des scrutins, de ce dimanche 22 novembre 2020.

A la mi-journée, de son avis, aucun cas de fraude n’a été signalé. Pour lui, la situation est satisfaisante. Car, dit-il, la majorité des bureaux de vote a ouvert à 6 heures, même dans les régions où la situation sécuritaire est préoccupante notamment le Sahel et l’Est. A titre d’exemple, précise-t-il, 436 bureaux sur 528 ont ouvert dans la province de la Gnagna, et 365 sur 510 dans le Gourma. Et d’ajouter que 25 bureaux sur 100 ont ouvert à Arbinda. En plus, il reconnait que d’autres difficultés majeures existent. A Tina-Koff et Bartiébougou, par exemple aucun bureau n’est ouvert, dit-il. Concernant Solenzo et Yargo, M. Barry souligne que des bureaux ont ouvert en retard. Le président de la CENI, a aussi fait savoir que des agents ont reçu des menaces dans certaines zones. Ces derniers ont été ainsi contraints à fermer les bureaux. Pour trouver des solutions à certaines difficultés, il a révélé que trois hélicoptères acheminent le matériel où le besoin s’exprime à travers le territoire national.

 

A.N

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.