Proclamation des résultats des élections : Les commissaires de l’Opposition reviennent à la plénière

Les cinq commissaires de l’opposition à la CENI ont rejoint leurs collègues pour la suite des travaux.

Cinq commissaires de l’Opposition politique, membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), qui n’avaient pas pris part aux travaux de validation et de proclamation des résultats provisoires des élections, le mardi 24 novembre 2020, ont annoncé leur retour le lendemain.

Du fait que les travaux de validation et de proclamation des résultats du double scrutin présidentiel et législatif étaient exécutés uniquement sur la base de la compilation électronique, cinq commissaires de l’Opposition politique membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avaient demandé une suspension, le lundi 23 novembre 2020. Il s’agit de Boubacar Bouda, Idrissa Darga, Adama Kéré, Tasséré Savadogo et Ibrahim Samuel Guitanga. Pour eux, cette méthode ne respectait pas les dispositions règlementaires prescrites dans le Code électoral.

L’article 97 du Code électoral stipule qu’« il est mis en place par la CENI des centres déconcentrés de compilation des résultats avec couplage de la compilation manuelle et de la compilation électronique », ont indiqué les commissaires concernés dans une déclaration. Après avoir brillé par leur absence aux travaux de la Commission électorale, le mardi 24 novembre, ils ont décidé de rejoindre leurs collègues pour poursuivre l’oeuvre entamée à Ouagadougou.

« Nous reprenons part aux travaux pour compter du mercredi 25 novembre 2020 pour être en état d’aviser utilement sur la suite du processus », ont-ils déclaré. Justifiant leur absence, ils ont soutenu que leur « préoccupation était de ne pas inscrire les travaux de validation et de publication des résultats dans une démarche illégale qui pourrait créer le lit d’une suspicion, voire une remise en cause conséquente des résultats des élections du 22 novembre 2020 ».

Les cinq commissaires de l’opposition ont laissé entendre, qu’ils voulaient constater que les Centres communaux de compilation des résultats des élections (CCCR) avaient pris en compte la compilation manuelle. « Après 24 heures consacrées à la reprise des travaux pour la compilation manuelle, nous pensons raisonnablement qu’il se pourrait qu’il y ait des résultats de la compilation manuelle qui soient parvenus à la CENI », ont-ils soutenu.

Karim BADOLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.