Célébration de la fête nationale: des acteurs économiques jaugent son impact à Banfora

Plusieurs infrastructures socio-économiques ont été réalisées à Banfora, chef-lieu de région et dans d’autres communes voisines dans le cadre de la célébration de la fête nationale. Certains acteurs nous parlent des impacts de cette commémoration sur la vie économique de la région.

Les activités économiques ont connu un regain d’intérêt dans la région des Cascades, en général et dans la ville de Banfora, en particulier à la faveur de la célébration du 11-Décembre, même si ce regain n’est pas encore à la hauteur des attentes des opérateurs et autres acteurs économiques de la région. Ces derniers que nous avons rencontrés le 4 décembre 2020 dans la cité du Paysan noir ne se plaignent pas pour autant. Assise devant son étal de fruits de légumes ou de tubercules à proximité du marché de Banfora, Kadidjatou Traoré dit attendre des clients qui ne viennent qu’à compte-gouttes. « Tout ce que je vends ici ne s’achète pas aussi vite que je le veux. Mais nous avons beaucoup plus de clients pendant cette période de fêtes du 11-Décembre qu’auparavant », reconnaît Mme Traoré qui souhaite que les affaires puissent encore marcher mieux même après le 11 décembre. C’est aussi le souhait de Madou Hema, qui évolue dans le domaine de la construction et de la vente des matériaux de construction depuis des années. « On ne peut pas dire que ça ne marche. Je pense que les choses allaient bouger beaucoup plus si la COVID-19 n’existait pas et si les frontières n’étaient pas fermées ». Cela n’a pas empêché, note le directeur de la société Shalimar, Diakalia Koné, que le 11-Décembre ait apporté beaucoup de changements à la ville de Banfora. Presque tous les secteurs d’activités, relève-t-il, ont été plus ou moins impactés par les activités de
la commémoration de la fête nationale.

Réfléchir à une nouvelle formule

Présent dans le domaine de la librairie et de la production d’eau, le jeune opérateur économique dit avoir senti une amélioration de la vente de ses produits. « Nous avons senti une nette amélioration de la vente. Nous sommes en période de froid, période où l’eau se consomme de moins en moins. Mais la cadence d’écoulement est maintenue », soutient M. Koné. Pour cet autre jeune opérateur économique de la région, N’golo Drissa Ouattara, par ailleurs président du conseil régional des Cascades, la célébration du 11-Décembre à Banfora profite à tout le monde. « Que vous soyez opérateur économique, vendeur de tôles, de ciments ou de fer ou restaurateurs, chacun aura sa part », dit-il. Oumou Traoré, restauratrice affirme tirer son épingle du jeu. « Il y a de l’affluence, les clients viennent et j’espère que ça ira mieux les prochains jours ». C’est le souhait de tous les acteurs économiques rencontrés à Banfora. Madou Hema, PDG de la société Borondo SARL et président de la délégation consulaire des Cascades a émis le vœu que la COVID-19 prenne fin afin que les activités puissent reprendre et que le 11-Décembre 2021 puisse se dérouler à Ziniaré sans cette maladie. Diakalia Koné a souhaité qu’après cette dernière édition à Ziniaré, les autorités fassent le bilan du déroulement et des acquis de ces festivités et réfléchissent à un nouveau système qui puisse impacter et servir réellement les populations. Il a invité les populations des différentes régions où a eu lieu le 11-Décembre à entretenir les infrastructures qui ont été réalisées avec l’argent du contribuable.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.