Résilience des déplacés internes: l’ONG Help fait le point de son accompagnement

L’ONG Help a visité ses réalisations dans la commune rurale de Pissila, province du Sanmatenga, dans le cadre du projet de secours d’urgence et de relèvement des personnes déplacées internes dans les régions du Centre-Nord et du Nord, le jeudi 3 décembre 2020.

A l’issue de 18 mois de mise en œuvre (février 2019-juillet 2020) du Projet de secours d’urgence et de relèvement (PSUR) des Personnes déplacées internes (PDI) dans les régions du Centre-Nord et du Nord, par l’ONG Help, l’heure est au bilan des activités menées sur le terrain. Pour ce faire, une équipe de cette ONG a effectué une visite-terrain sur le site d’accueil II de Pissila-centre, le jeudi 3 décembre 2020. Dans cette commune, plusieurs activités d’urgence et de relèvement ont été menées au profit des PDI et leurs hôtes. Selon le 2e adjoint au maire de Pissila, Rachid Mandé, 400 tentes dont 113 sur ce site d’accueil, ont été érigées par l’ONG Help au profit des PDI. Aux dires du coordonnateur du bureau-Kaya/Help, Julien Ouédraogo, le PSUR a réalisé 1100 abris d’urgence de type sahélien en faveur de 7700 PDI. M. Ouédraogo s’est dit satisfait de la prise en charge des PDI dans la mesure où dans le domaine des Activités génératrices de revenus (AGR), 1100 ménages ont bénéficié de cash transfert pendant trois mois à raison de 30 000 FCFA par mois soit un montant de 132 millions FCFA. Quant aux ménages hôtes au nombre de 1100, ils ont reçu un soutien pendant un mois pour un montant de 99 millions de FCFA. Pour M. Mandé, cette initiative a permis aux PDI de sa commune de s’autofinancer. C’est le cas du chef du village de Dounnougou (Pissila), le Naaba Wanzouroufou, qui a reçu 90 000 FCFA au cours des trois mois. « J’utilise cet argent pour commercialiser des pesticides. Je m’en sors très bien. J’arrive à subvenir à mes besoins quotidiens », a-t-il témoigné. Les PDI ont aussi bénéficié d’un appui à la reconstitution de leur cheptel. A entendre Julien Ouédraogo, 400 producteurs, dont 200 dans la province du Yatenga et 200 dans celle du Sanmatenga ont obtenu
chacun un couple de petits ruminants. Zaharata Zoré, veuve et mère de sept enfants a reçu 75 000 F CFA pour l’achat d’ovins. « J’ai acheté deux moutons. La brebis
est en gestation… », a-t-elle déclaré.

38 tonnes de céréales

Pour faciliter la résilience des PDI, l’ONG Help, à travers son PSUR, a mis l’accent sur la récupération des terres dégradées. A écouter Julien Ouédraogo, 418 producteurs ont été formés aux techniques culturales dont 240 au Centre-Nord et 178 au Nord, avec un aménagement de 171,5 hectares en zaï et demi-lunes. Mahamadi Sebgo est un ressortissant de Lamdongin (Pissila). Il a bénéficié d’un champ de deux hectares où il a pratiqué le zaï, les demi-lunes et les cordons pierreux. Mahamadi Sebgo a emblavé le sorgho blanc et le niébé. « J’espère récolter 38 tonnes de céréales. Ce rendement me permettra de nourrir mes trois femmes et les 15 enfants. Actuellement, je n’ai plus besoin d’une aide quelconque en vivres », a-t-il déclaré. Sur le plan de l’éducation, 500 élèves dont 147 de Pissila sont pris en charge concernant les fournitures scolaires et les frais de scolarité, selon Julien Ouédraogo. Cette visite-terrain a été suivie par un atelier de clôture dudit projet et de lancement d’un nouveau projet ‘’Solidarité agissante pour un vivre-ensemble entre PDI et populations-hôtes dans les régions du Centre-Nord et du Nord «WAF 01»’’. A l’issue de ce conclave, le directeur-Pays adjoint de l’ONG-Help, Serge Alfred Sedogo s’est dit satisfait des résultats obtenus par le PSUR. « Nous avons répondu aux attentes des PDI et leurs hôtes, parce qu’ils ont manifesté leurs satisfactions sur les postes de distribution monitoring », s’est-il enorgueilli. M. Sedogo a souligné que le PSUR a été financé à plus de 1, 082 milliard F CFA par le ministère allemande des Affaires étrangères (90%) et l’ONG Help (10%). Il intervient dans les communes de Barsalogho et Pissila (Centre-Nord), Thiou et Kaïn (Nord). A entendre Serge Alfred Sedogo, l’objectif du PSUR est d’apporter le secours d’urgence et de contribuer au relèvement
des PDI, retournées ou demandeuses d’asile dans la bande sahélienne burkinabè (Centre-Nord et Nord).

Emil Abdoul Razak SEGDA
Segda9emil@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.