22e conférence annuelle des services du trésor : mettre la gouvernance financière et comptable au service du développement local

La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) a organisé la 22e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) qui a connu sa clôture au cours d’une cérémonie le vendredi 4 décembre 2020, à Ouagadougou.

Le développement local passe en partie par une meilleure gestion financière et comptable des collectivités territoriales. C’est fort de ce constat que la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) a organisé la 22e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) qui a pris fin, le vendredi 4 décembre 2020, à Ouagadougou. Tenue deux jours durant, cette activité a été placée sous le thème : «Le Trésor public face aux défis de la gestion financière et comptable des collectivités territoriales pour une meilleure contribution au développement local».

Pour le représentant du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, le conseiller technique, Moumounou Gnankambary, ces 48 heures de travaux ont permis de passer en revue le dispositif actuel de la gestion financière et comptable des collectivités territoriales. Il a indiqué que la DGTCP a contribué à l’amélioration de la gestion des finances publiques locales. Et ce, selon lui, en vue d’une meilleure contribution au développement local et dans un souci d’une véritable promotion de la décentralisation.
M. Gnankambary a souligné que les réflexions menées au cours de cette CAST ont abouti à des recommandations pertinentes qui permettront de résorber les difficultés. Ce qui, à l’entendre, va permettre de mieux renforcer le rôle déterminant du trésor public dans l’accompagnement des communes.

«Le Burkina Faso est en passe de mettre le troisième cycle de la décentralisation qui, à terme, devra permettre d’aboutir à une gouvernance participative et une promotion du développement local à travers la mise en œuvre de stratégies plus soutenues des financements des collectivités territoriales », a-t-il affirmé. Le représentant du ministre en charge de l’économie a traduit sa satisfaction quant aux résultats atteints à l’issue de la conférence. Il a exhorté la DGTCP à réfléchir à un meilleur mécanisme de mise en œuvre des recommandations et à soumettre aux autorités du ministère un plan d’actions pour leur opérationnalisation.

Autonomiser les collectivités territoriales

Pour le président du comité d’organisation, le trésorier régional du centre, Ferdinand Yemtim, le troisième cycle de la décentralisation permet d’affirmer, au niveau des collectivités, une meilleure prise en charge de leurs actions de développement, en termes d’autonomie financière et de gestion de leurs plans d’actions. Il s’est réjoui des conclusions issues de ces deux jours d’échanges.

Il s’agit, entre autres, de la mise en œuvre des contrôles internes et de la meilleure implication du trésor dans l’accompagnement des collectivités territoriales. M. Yemtim a expliqué que ces conclusions vont permettre aux collectivités territoriales d’engager leurs stratégies de développement sans avoir besoin que cela émane des autorités hiérarchiques de la tutelle technique.

Et ce, a-t-il expliqué, pour réaliser les actions de développement qui correspondent aux besoins des populations. Le président du comité d’organisation a rappelé que les rapports entre les municipalités et les services du trésor sont en de bon terme. Car, selon lui, depuis une vingtaine d’années le trésor les accompagne, même si souvent des difficultés surviennent. « Nous leur apportons par exemple notre aide en matière de mobilisation de recettes, de dépenses, d’appui-conseils et d’élaboration des budgets », a-t-il conclu.

Adnan SIDIBE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.