Journée internationale du volontariat 2020 :Les Nations unies saluent l’engagement des volontaires burkinabè

Le ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré (milieu) : « Nous demandons aux structures organisationnelles du volontariat d’avoir un regard plus sensible à l’endroit des volontaires ».

Le Système des Nations unies au Burkina Faso a célébré la journée internationale du volontariat, le samedi 5 décembre 2020, à Ouagadougou.

La Journée internationale du volontariat 2020 (JIV-2020) est commémorée cette année au Burkina Faso sous le thème : « Ensemble c’est possible, grâce à la jeunesse ». Les activités de commémoration ont été lancées, le samedi 5 décembre 2020, au siège du Système des Nations unies (SNU), à Ouagadougou, par le ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré.

Il a plaidé pour que les différentes structures organisationnelles du volontariat burkinabè soient plus sensibles aux conditions des volontaires. Pour lui, le volontariat fait partie des valeurs ancestrales du Burkina Faso, toute chose qui a été prouvée par les volontaires burkinabè au cours de cette année 2020 marquée par la maladie à coronavirus. « Face à la COVID-19, ce sont des milliers de volontaires qui ont été mobilisés à travers le pays, dans les centres d’alerte, les marchés, les services sanitaires et dans l’ensemble des opérations de lutte et de sensibilisation qui ont participé à la circonscription de cette pandémie.

Les volontaires ont été déterminants et nous nous en félicitons », a indiqué le ministre en charge de la jeunesse. Le gouvernement, à l’entendre, jouera son rôle en créant des cadres de volontariat plus accessibles et améliorés. Mais, il demandera également aux structures organisationnelles d’être plus sensibles aux besoins de ces jeunes en leur favorisant une insertion professionnelle pour l’amélioration de leur condition de vie. A ce jour, les Nations unies compte 16 organisations membres de la plateforme d’organisation du volontariat au Burkina Faso, a précisé la représentante du SNU au Burkina Faso, Metsi Makhetha.

600 volontaires mobilisés

A ses dires, au pays des Hommes intègres, le volontariat a contribué au renforcement des réformes à travers un partenariat fécond et effectif avec le Conseil national de la jeunesse.
En 2020, dans cette dynamique, près de 600 volontaires nationaux de groupement d’intérêt dans la sensibilisation et la promotion des mesures-barrières contre la COVID-19 ont été mobilisés. Pour le compte des Nations unies, a-t-elle rappelé, plus de 250 volontaires nationaux et internationaux ont été déployés dans plusieurs domaines y compris les élections couplées du 22 novembre passé.

« Je voudrais vous dire combien nous sommes fière et reconnaissante de ce que chacune et chacun d’entre vous fait. C’est pourquoi à cette journée internationale de volontariat nous souhaitons vous rendre hommage, saluer votre abnégation et votre courage », a laissé entendre Metsi Makhetha. La représentante des volontaires burkinabè, Caroline Song-Naba, a fait remarquer que les populations sont moins informées en ce qui concerne le programme de volontariat.

« Je me suis inscrite en ligne sur la plateforme du volontariat du Système des Nations unies, mais je ne savais pas qu’il y avait un programme de volontariat au Burkina Faso. J’aimerais bien qu’ils travaillent pour plus de visibilité et d’actions », a-t-elle souhaité. La JIV est un cadre pour les différentes structures organisationnelles du volontariat burkinabè de traduire leurs reconnaissances aux volontaires, les galvaniser et également recueillir leurs doléances pour une meilleure gestion du système de volontariat au Burkina Faso.

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.