Agropole de Bagré:le satisfécit des acteurs, dix ans après

Le Comité national de pilotage des Pôles de croissance était en session-bilan sur la décennie de mise en œuvre du pôle de croissance de Bagré, le mardi 8 décembre 2020 dans la province du Boulgou, région du Centre-Est.

Avec une superficie estimée à plus de 2200 hectares aménagés, le pôle de croissance de Bagré est un modèle réussi des pôles de croissance au Burkina Faso. En une décennie de mise en œuvre, le projet a permis la réalisation de diverses infrastructures, l’accroissement des rendements agricoles, le développement du secteur privé, la création d’emplois, l’injection d’environ 14 milliards F CFA dans le secteur privé, le renforcement de capacités des acteurs, la réalisation d’infrastructures socioéconomiques, l’enclenchement du processus de sécurisation foncière, etc. C’est ce qui est ressorti lors de la session ordinaire du Comité national de pilotage des Pôles de croissance qui s’est tenue au Centre Eco-touristique de Bagré, le mardi 8 décembre 2020 dans la province du Boulgou. Le thème pour cette rencontre statutaire était : « Pôle de croissance de Bagré bilan de dix ans de mise en œuvre ». Cette rencontre-bilan a vu la participation de cinq ministres (ministre en charge des finances ; de l’énergie ; de l’environnement ; des ressources animales ; ministre déléguée à l’aménagement du territoire) ainsi que les partenaires techniques et financiers (Banque mondiale) tous satisfaits du niveau de mise en œuvre du pôle. Pour le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, président de la session, les pôles de croissance sont au cœur de la stratégie de développement au Burkina Faso. Et la mise en œuvre du pôle de Bagré révèle, selon lui, des résultats encourageants. Selon les techniciens, le pôle est bâti autour du barrage hydroagricole d’une capacité d’un milliard 700 mille mètres cubes d’eau, construit sur le fleuve Nakanbé. Financé par la Banque mondiale, Bagrépole compte à ce jour plus de 500 mille exploitants familiaux et agrobusiness installés sur les périmètres et mènent leurs activités grâce aux réseaux de drainage et des canaux d’irrigation soigneusement réalisés. L’agriculture, la culture maraîchère, la pisciculture (…), une panoplie d’activités sont menées sur les périmètres aménagés du pôle au grand bonheur des populations. « Il a eu des résultats positifs et tangibles en termes d’impact social et économique », a précisé le ministre Kaboré. Toutefois, les acteurs affirment reconnaître que des défis existent et qu’il importe de corriger au plus vite les insuffisances, afin de consolider les acquis et rendre dynamique l’approche pôle de croissance.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.