Demi-finale UFOA-B /Côte d’Ivoire # Burkina : Les Etalons en quête d’un ticket pour Mauritanie 2021

« Cela fait trois jours que nous ne dormons pas bien à cause de ce match que nous voulons évacuer de belle manière », a confié le coach adjoint, Amadou Sampo.

Les Etalons juniors affronteront leurs homologues ivoiriens, cet après-midi à partir de 18h (GMT) pour le compte de la seconde demi-finale du tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines de football/zone B (UFOA-B) qui se tient au Bénin. A 24h de l’explication, c’est un groupe détendu que nous avons trouvé dans une séance de répétition des gammes.

C’est en plein travail foncier que nous avons trouvé les Etalons juniors sur le terrain du stade St Louis de Krake, à Porto-Novo au Bénin, le 14 décembre 2020, la veille de leur match de demi-finale contre les Eléphanteaux de la Côte d’Ivoire. Les ateliers se sont enchaînés et toutes les options, jusqu’aux tirs au but, ont été revisitées par les jeunes Etalons et leur staff technique. « Nous avons le même dispositif mais notre équipe est en train de monter en puissance. Il y a des aspects sur lesquels nous n’avions pas mis l’accent et c’est ce que nous sommes en train de faire », a confié le sélectionneur national, Oscar Barro. Le match contre les Ivoiriens se jouera aussi bien sur le plan mental que physique, a poursuivi le technicien burkinabè qui rassure qu’à ce propos les médecins ont mis les bouchées doubles pour que les garçons soient à la hauteur.

Une victoire donnera lieu à une qualification pour la CAN de leur catégorie, en 2021 en Mauritanie. Un enjeu qui, selon Oscar Barro, rajoute à la pression sur les Etalons juniors. « Mais il faut que nous puissions l’évacuer pour être en possession de toutes nos capacités et cela fait partie du travail de ce soir », a soutenu coach Barro. Les jeunes Etalons reconnaissent que la pression monte au fil des heures, mais elle est loin de les tétaniser. « Nous en sommes conscients mais la Côte d’Ivoire est une équipe comme les autres.

C’est ce que nous avons vu à travers les vidéos et nous nous battrons comme il faut pour nous en sortir», a rassuré le milieu de terrain Yèel Tiendrébéogo. « C’est une opportunité importante dans la carrière d’un joueur et nous ne comptons pas la rater », a renchéri le défenseur Roland Sanou. Les Etalons juniors, qui ont terminé deuxième de leur groupe après tirage au sort (le Niger et Burkina comptaient chacun 5 points+1) tenteront aujourd’hui, à partir de 18h GMT, d’une part, de se hisser en finale et de décrocher un ticket pour Mauritanie 2021, d’autre part.

Voro KORAHIRE
(Envoyé spécial
à Porto-Novo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.