CHU de Tengandogo : début des premières chirurgies à cœur ouvert

Le Centre hospitalier universitaire de Tengandogo a officiellement lancé, le mercredi 13 janvier 2021, la campagne de chirurgie à cœur ouvert.

La chirurgie à cœur ouvert, qui nécessitait l’évacuation des patients burkinabè vers l’extérieur, vient d’être réalisée pour la première fois au Burkina Faso. Une opération rendue possible grâce à une campagne de chirurgie à cœur ouvert lancée au cours d’une cérémonie organisée, le mercredi 13 janvier 2021 à Ouagadougou par le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tengandogo et ses partenaires l’association « La Chaîne de l’Espoir », Safe Heart Onlus d’Italie et Migo de Monaco. Placée sous le très haut patronage du chef de l’Etat burkinabè, cette cérémonie de lancement a été l’occasion pour le Secrétaire général (SG) du ministère de la Santé, Wilfrid Ouédraogo, président de ladite cérémonie de revenir sur les grands axes de cette campagne et l’importance de la coopération Nord-Sud. La présente campagne, a-t-il déclaré, vient rappeler toute l’importance de la coopération Nord-Sud qui permet de prendre en charge sur place, au Burkina Faso, des enfants et des adultes souffrant de malformations congénitales à type de Communication intra-auriculaire (CIA) et de cardiopathies acquises de la valve mitrale.

« L’œuvre est salutaire pour ces malades et ces familles qui attendent une réponse à leur souffrance est hautement symbolique, car, c’est la première fois que se réalise au Burkina, un tel niveau de chirurgie », a-t-il indiqué. Pour lui, faire de la chirurgie cardiaque est déjà une grande avancée pour le Burkina Faso. « Cependant, le dispositif actuel a besoin d’être complété par la cardiologie interventionnelle. C’est pourquoi, j’ai le plaisir de vous annoncer que le CHU-T vient de mettre en service une unité de coronarographie et les premiers malades ont été pris en charge avec succès », a rassuré le Dr Ouédraogo. Il a une fois de plus sollicité l’accompagnement de « La Chaîne de l’Espoir » pour l’optimisation de ce volet de cardiologie. Une doléance qui semble avoir été bien entendue par son président, Pr Eric Cheysson qui pense déjà aux futures missions d’opérations sur le sol burkinabè. A l’en croire, trois enfants ont été déjà opérés avec succès et cinq autres y seront. Cette mission a dit Pr Cheysson, s’étendra jusqu’au samedi et l’équipe restera jusqu’au dimanche pour se rassurer de la santé des enfants opérés avant son départ.

«Nous allons discuter avec les autorités burkinabè afin de pouvoir si possible, effectué 6 à 8 missions par an, non seulement pour opérer les enfants, mais aussi former les équipes locales pour un total transfert de compétences», a-t-il confié. Représentant le parrain de la cérémonie, la Pr Fatou Barro a salué l’engagement du premier responsable du CHU-T et ses collaborateurs. Mieux, elle a dit être ravie de savoir que désormais pour beaucoup de pathologies, il n’y aura plus ce besoin d’évacuations à l’extérieur. Le directeur du CHU-T, Ferdinand Tiendrébéogo a laissé entendre que c’est avec joie que son centre abrite cette campagne de chirurgie et qu’il travaillera avec son équipe pour tirer le meilleur des profits. La chirurgie à cœur ouvert estimé à environ 4 millions F CFA et celle à cœur fermé à plus de 3 millions F CFA.

Mamourou BENAO
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.