Diplomatie burkinabè : les ministres Alpha Barry et Maxime Koné installés

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Apha Barry et le ministre délégué, chargé de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné, ont été installés dans leurs fonctions respectives, le jeudi 14 janvier 2021 à Ouagadougou.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Apha Barry peut désormais s’attaquer aux dossiers de son département. Le chef de la diplomatie burkinabè a été installé dans ses fonctions, le jeudi 14 janvier 2021 dans la capitale burkinabè par le Secrétaire général (SG) du gouvernement, Stéphane Wenceslas Sanou. A l’occasion, M. Sanou a indiqué que le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a placé sa confiance en M. Barry pour « conduire avec succès » la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière d’intégration africaine et d’implication des Burkinabè de l’extérieur dans les actions de développement en plus de ses traditionnels missions relatives aux affaires étrangères et à la coopération. Pour ce faire, le SG du gouvernement a invité M. Barry à se mettre au service du peuple comme le président du Faso et le Premier ministre l’ont souhaité lors de la rencontre de prise de contact du gouvernement. A cet effet, il lui a demandé de développer des initiatives pour le rayonnement de la diplomatie.

Cette responsabilité semble être bien cernée par le ministre en charge des affaires étrangères. « Il n’y a pas de temps à perdre. Il faut relancer la machine conformément aux directives du Premier ministre et du président du Faso », a-t-il fait savoir. Séance tenante, M. Barry a annoncé la tenue d’une réunion de cabinet, le vendredi 15 janvier 2021 et une assemblée générale avec l’ensemble du personnel pour baliser le terrain et lever les zones d’ombres sur certaines questions. Il a par ailleurs remercié le ministre sortant en charge de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo et son équipe pour les chantiers déjà réalisés.

Par la suite, Alpha Barry a installé le nouveau ministre chargé de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Maxime Koné. A l’issue de la passation des charges, le ministre délégué a traduit sa reconnaissance au président du Faso et au Premier ministre pour la confiance placée en sa personne. « Nous avons cette occasion agréable de travailler auprès du ministre en charge des affaires étrangères en tant que ministre délégué pour mettre en œuvre un certain nombre de grands chantiers de son excellence Roch Marc Christian Kaboré », s’est-il réjoui. Le ministre sortant, a-t-il poursuivi, a laissé des dossiers « importants ».

« Le chef du gouvernement tient particulièrement à un dossier, notamment la mise en place diligente du Haut conseil des Burkinabè de l’étranger. Nous devons nous mettre au travail afin que ce projet soit une réalité », a dit M. Koné à ses collaborateurs. Le ministre délégué a aussi cité le dossier sur la stratégie nationale de la diaspora, le fonds d’appui aux investissements de la diaspora, le projet de cité pour accueillir les migrants qui sont de retour, le dossier relatif aux 120 Burkinabè bloqués en Lybie et la question migratoire. Pour lui, ce sont autant de dossiers que son département doit traiter avec une perspective de l’obligation de résultat. A ce propos, Maxime Koné a dit compter sur les hommes et femmes compétents de son département pour l’atteinte de sa mission. Déjà, l’ancien ministre Paul Robert Tiendrébéogo a rassuré son successeur de sa disponibilité à l’accompagner.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.