Mini-échangeur route de Yalgado : L’ouvrage ouvert aux usagers

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougpuma a procédé …

L’échangeur urbain jouxtant l’hôpital Yalgadogo-Ouédraogo sur la RN4, route de Fada, a été ouvert aux usagers, le vendredi 15 janvier 2021, à Ouagadougou.

Le mini-échangeur situé à proximité du centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo a été ouvert à la circulation, le vendredi 15 janvier dernier, en présence du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma et le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé. L’ouvrage, dont les travaux ont été lancés sous la Transition, précisément en novembre 2015 pour un délai d’exécution de 18 mois par l’entreprise COGEB, a finalement mis cinq ans pour livrer sa splendeur. Il s’agit d’un mini-échangeur modeste d’un seul pont avec de larges bitumes, des passerelles piétonnes (en cours d’exécution), des signalisations horizontales et verticales en cours de mis en œuvre, de même que les pavés sur les trottoirs.

Cela pour dire que l’ouvrage est à 94% achevé, comme l’a signifié l’administrateur général de COGEB international, Moctar Mando. Il a d’ailleurs admis que le chantier a connu un grand retard, mais ce qui compte à ce jour est qu’il est livré aux usagers. « Nous allons

… à l’ouverture de l’échangeur route de Yalgado.

continuer à réaliser des infrastructures et désormais nous saurons mieux faire », a-t-il dit. Ainsi, M. Mando a confié que les critiques dont son entreprise a fait l’objet durant la réalisation de l’infrastructure sont une invite à mieux faire dans les prochains marchés. Pour le ministre des Infrastructures, il s’agit d’une étape cruciale de franchie dans la construction d’un ouvrage qui a fait l’objet de plusieurs critiques.

Il a précisé que les activités de finition restantes seront terminées « au plus vite » afin d’offrir toutes les commodités audit échangeur. Ainsi M. Bougouma a précisé que l’inauguration officielle aura lieu dans probablement un trimestre, mais déjà la circulation est ouverte. Un véritable ouf de soulagement pour les populations qui devraient braver des déviations étroites pour rallier les quartiers de l’est et du nord-est de la capitale. Pour le maire de la ville de Ouagadougou, l’ouverture du mini-échangeur va permettre de fluidifier le trafic, de réduire les délais de circulation des usagers et d’amoindrir les accidents. « Cette infrastructure routière va offrir également un meilleur accès aux différents services situés dans la zone d’impact du projet (hôpital Yalgado, centre national de transfusion sanguine, la Morgue, etc.) », a dit le maire.

Wanlé Gérard COULIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.