Coopération sino-burkinabè

Le CHU de Tengandogo et l’hôpital provincial de la province du Anhui en Chine jumelés pour mieux servir la population

Le lundi 18 janvier 2021, l’équipe médicale de l’hôpital de Tengandogo conduite par son Directeur général M. Ferdinand Tiendrébéogo et la mission médicale chinoise au Burkina Faso avec à sa tête le Dr WANG Hongbo ont pris ensemble part à une visioconférence pour la mise en place du mécanisme de coopération entre les hôpitaux jumelés de la Chine et du Burkina Faso. Des représentants de la Croix-Rouge chinoise, de l’hôpital de la province du Anhui en Chine et de la branche de la Croix-Rouge chinoise de la province du Anhui ont également pris part à cette rencontre.

Selon le Dr LIU Lianxin, Directeur général de l’hôpital de la province du Anhui, ce mécanisme de jumelage entre l’hôpital de Tengandogo et celui de la province du Anhui est la résultante de la proposition du Président chinois XI Jinping lors de la 73e assemblée générale de l’Assemblée mondiale de la Santé afin de construire une communauté de santé pour tous. Il a indiqué que ledit hôpital, classé parmi les 100 meilleurs en Chine depuis de nombreuses années, accorde depuis longtemps un grand intérêt à la coopération et aux échanges internationaux et attache une grande importance au projet de coopération avec le CHU de Tengandogo.

Par ailleurs, il a exhorté les deux médecins chinois devant séjourner au Burkina Faso dans le cadre de cette coopération sanitaire à toujours porter haut l’esprit de l’équipe médicale chinoise qui est de sauver la vie avec un amour grand et inconditionné ainsi que de faire tout ce qui est à leur pouvoir pour contribuer au développement des disciplines -clés du CHU de Tengandogo et à la santé publique du Burkina Faso. Le Directeur Général du CHU de Tengandogo a tenu, avant tout propos, à magnifier l’excellence des relations entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine et qui permet aux deux hôpitaux de bénéficier d’un jumelage opérationnel.

Dans le cadre de cette coopération, il a énuméré les besoins prioritaires du CHU de Tengandogo parmi lesquels les besoins en formation du personnel en présentiel et en visioconférence, le renforcement du plateau technique pour la chirurgie cardiovasculaire et hépatobiliaire et des équipements complémentaires pour certains services. Il a indiqué que l’accompagnement chinois dans ces domaines permettra à l’hôpital de répondre efficacement aux sollicitations des populations en matière de santé. Les deux parties ont ensuite échangé sur l’opérationnalisation du mécanisme et entendent mettre en place très bientôt la coopération des deux hôpitaux jumelés au bénéfice de la santé de la population.

Correspondance particulière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.