Congrès extraordinaire du Mouvement démocrate : les élections municipales en ligne de mire

Le Mouvement démocrate (MoDEM) a organisé son premier congrès extraordinaire, le samedi 23 janvier 2021, à Ouagadougou.

«Ensemencement d’une véritable démocratie et stratégies endogènes pour la conquête des municipalités ». C’est sous ce thème que s’est tenu le premier congrès extraordinaire du Mouvement démocrate (MoDEM), le samedi 23 janvier 2021, à la maison du Peuple de Ouagadougou. Cette rencontre a permis de jeter les bases politiques et de trouver les stratégies nécessaires pour la conquête des municipalités à venir. Par ailleurs, les participants ont adopté leur manifeste, un nouveau bureau, les statuts et le règlement intérieur du MoDEM. Le président du mouvement, Nathanaël Ouédraogo, a déclaré que même si son parti est né récemment, il est déjà un Hercule. La preuve, a soutenu l’ex-cacique de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), est que le MoDEM est représenté dans 27 des 45 provinces du Burkina Faso.

Pour lui, les élections municipales constituent le premier défi du parti. C’est pourquoi, Nathanaël Ouédraogo, a souligné que ce congrès a servi de cadre pour recenser toutes les stratégies afin de conquérir plusieurs conseils municipaux aux prochaines échéances. Dans le même ordre d’idées, le président du comité d’organisation, Aimé Pascal Rouamba, a fait comprendre que le parti mettra tout en œuvre pour atteindre ses objectifs. A ce propos, il a affirmé qu’aucune manœuvre de division, aucune tentative de diversion ne saura entravée la marche victorieuse du MoDEM aux élections municipales de 2021. Selon Nathanaël Ouédraogo, malgré l’effectif pléthorique des partis dans le paysage politique, le pays peine à améliorer ses indices de développement. Cet état de fait laisse la population désabusée, en ce sens qu’il met en exergue la discordance entre le dynamisme des activités politiques et l’amélioration des conditions de vie de la population, a dit le président du MoDEM. A l’entendre, son parti veut apporter sa pierre à l’édification de la nation. « Il est de notre devoir de donner à nos concitoyens, l’espérance et d’ouvrir de nouveaux horizons à la jeunesse », a-t-il indiqué.

Gaspard BAYALA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.